Pour lutter contre l’ob­so­les­cence des jouets et leur gaspillage, Gilles Malan­drin, Camille Delarbre et Julie Jacquot ont fondé Enjoué, l’an­née dernière à Villeur­banne : une struc­ture qui remet les jouets à neuf pour faire le bonheur d’autres enfants.

Huit mois. C’est la durée moyenne d’uti­li­sa­tion d’un jouet, quand sa durée de vie atteint 15 à 20 ans. Résul­tat : beau­coup de jouets délais­sés par leurs premiers petits proprié­taires, s’en­tassent dans les placards alors qu’ils pour­raient amuser d’autres enfants. Ce gaspillage est un sujet sensible pour Gilles Malan­drin : « Il y a beau­coup d’ob­so­les­cence et de turno­ver avec les jouets qui deviennent des déchets en un clin d’œil. C’est un peu l’his­toire de Toy Story ! » Inspiré par Rejoué, une asso­cia­tion pari­sienne créée il y a plus de dix ans et qui rénove en moyenne 55 000 jouets par an, Gilles a lancé Enjoué en 2020 pour redon­ner vie à des jouets oubliés, en les recon­di­tion­nant. Il a été rejoint dans cette mission par Camille Delarbre et Julie Jacquot, comme lui enga­gées dans le monde de l’in­ser­tion.

Des jouets entre de bonnes mains

Plusieurs premières collectes réali­sées entre octobre et décembre à Lyon ont permis au trio Enjoué de réno­ver 750 jouets qui ont ensuite été vendus avec une décote de 50 à 60 % du prix neuf. Pour la collecte, le tri des jouets trop abîmés, le contrôle des normes et le nettoyage doux au vinaigre et au bicar­bo­nate, il est aidé par des personnes long­temps éloi­gnées de l’em­ploi, ici embau­chées en CDI. À l’image de Hafida, qui travaille une centaine d’heures par mois : « La démarche d’Enjoué m’a plu car elle reprend les valeurs du zéro-déchet et ques­tionne sur notre consom­ma­tion  », confie celle qui souhai­te­rait elle-même ouvrir une fripe­rie. Entre ses mains, de vieux jouets et des jeux renaissent, presque comme neufs.

Cette année, l’aven­ture Enjoué progresse à une vitesse éclair, avec l’ins­tal­la­tion de points de vente un peu partout dans la région lyon­naise, mais aussi en Savoie et Nord-Isère, parfois en lien avec des événe­ments. Le dimanche 20 juin, par exemple, Enjoué sera présent aux Puces du Canal avec un stand permet­tant aux enfants d’ache­ter de nouveaux jouets ou jeux, recon­di­tion­nés, et comme flam­bant neufs.

Si l’en­vie vous prend de faire du tri dans la chambre des enfants, vous pour­rez ensuite dépo­ser vos jouets et jeux au point de collecte d’Enjoué, à Villeur­banne. Quant à celles et ceux qui souhai­te­raient inves­tir dans de jolis jouets recon­di­tion­nés avec amour, diffé­rents points de vente sont à leur dispo­si­tion, propo­sant à l’adop­tion des figu­rines, des jeux de société, des peluches, des jeux en bois, des livres, des petites voitures ou encore des dégui­se­ments…

. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

Enjoué, 10 impasse Abbé Firmin, Villeur­banne.
Ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 17h.
Pour toutes infos : enjoue.org
Nouveau point de vente : Loca Loca : 6 rue des Capu­cins, Lyon 1er,
de 10h à 19h.