A-t-on encore envie aujourd’­hui de voir une expo­si­tion inspi­rée par le confi­ne­ment ? La réponse est oui ! Et il faut se dépê­cher car Comme un parfum d’aven­ture, qui avait ouvert très peu de temps ses portes fin 2020 au Mac de Lyon, les fermera le 18 juillet. On y découvre sur deux étages des œuvres créées par 25 artistes habi­tant en France, et plus parti­cu­liè­re­ment dans la région, évoquant le confi­ne­ment et ce qu’il a empê­ché : les dépla­ce­ments, les pèle­ri­nages, les voya­ges… que l’on a dû parfois inven­ter chez soi. Par un jeu de mise en regard, elles sont complé­tées par des toiles et objets d’art emprun­tés au musée des Beaux-Arts.

Si vous venez en famille, sachez que l’expo est dense ! Alors lais­sez donc les enfants faire leur petit bonhomme de chemin et pico­rer l’expo plutôt que la dévo­rer. Parmi les merveilles qui les atti­re­ront, il y aura des pein­tures figu­ra­tives comme celles de Géral­dine Kosiak qui célèbrent les diffé­rents conti­nents ou le polyp­tyque de Lise Stouf­flet autour duquel on tourne pour suivre l’his­toire de quelqu’un qui s’est perdu à l’in­té­rieur de chez lui, mais aussi des œuvres en volume dont cet éton­nant appar­te­ment aux lignes courbes et sol bombé de Benja­min Testa à l’in­té­rieur duquel la démarche se fait hési­tante. Les plus grands s’amu­se­ront à déchif­frer les récits intimes d’ex­pé­riences touris­tiques de Jean Jullien, écrits sur les murs à côté de ses pein­tures de scènes de plage ou de prome­nade en barque. Et la sculp­ture de son frère Nico­las, repré­sen­tant un touriste en vadrouille, leur rappel­lera ceux qu’ils ne manque­ront pas de croi­ser cet été, dans les rues de Lyon.

Comme un parfum d’aven­ture, jusqu’au 18 juillet.
Mac de Lyon, Cité inter­na­tio­nale, 81 quai Charles-de-Gaulle, Lyon 6e.
Tél. 04 72 69 17 17. mac-lyon.com
Ouvert du mercredi au dimanche de 11h à 18h.
Tarifs : 4 et 8€, gratuit pour les – 18 ans.