Fritzi – Une aven­ture révo­lu­tion­naire

En 1989, à Leip­zig, en Répu­blique démo­cra­tique alle­mande, la jeune Fritzi, 12 ans, profite des derniers instants avec sa meilleure amie, Sophie, qui doit partir en vacances du côté de la Hongrie. Dans leur cabane haut perchée, elles fantasment sur la vie « de l’autre côté », là où l’on peut boire du véri­table Coca-Cola et décou­vrir la France ou les États-Unis, sans restric­tion. Dans l’im­pos­si­bi­lité d’em­me­ner son chien, Sophie le confie à sa loyale copine, qui s’en­nuie rapi­de­ment en son absence.

Quand arrive la rentrée, Sophie n’est pas reve­nue. Et si ce voyage en Hongrie avait été le moyen, pour Sophie et sa mère, de fuir la RDA pour s’éta­blir à l’Ouest ? Fritzi le découvre vite et doit se réha­bi­tuer à la vie sans son amie. Alors que les mani­fes­ta­tions pour les liber­tés s’am­pli­fient à Leip­zig, Fritzi se découvre une conscience poli­tique, avec un nouvel ami. Mais garde l’es­poir de retrou­ver Sophie et de lui rendre son chien. Adap­tant un livre pour enfants, les réali­sa­teurs Ralf Kukula (né en RDA) et Matthias Bruhn (né en Alle­magne de l’Ouest) font revivre les ultimes mois de la RDA, à travers leur anima­tion en 2D qui retrans­crit assez bien l’es­thé­tique et l’am­biance de la fin des années 1980. Ne négli­geant pas les détails histo­riques (actions de la Stasi, endoc­tri­ne­ment scolai­re…), Fritzi – Une aven­ture révo­lu­tion­naire est une porte d’en­trée diver­tis­sante et acces­sible à cette période histo­rique où les liber­tés de circu­la­tion et d’ex­pres­sion étaient sérieu­se­ment affec­tées. Un joli film d’aven­ture autour d’une héroïne débrouillarde et réso­lue, au cœur d’une page impor­tante de notre Histoire contem­po­raine, la chute du Mur de Berlin.

Durée : 1h26 • Sortie : 7 juillet

Wolfy et les loups en délire !

Composé de six courts-métrages à desti­na­tion des tout-petits, Wolvy et les loups en délire! brosse le portrait de plusieurs loups : l’un d’entre eux a le ventre tout rond mais n’a pas de dents, un autre s’avère plus drôle que méchant, tandis qu’un loup gris passe sa vie à rêver. De son côté, une louve prend tout le monde à contre-pied : elle se déguise en licorne pour aller au carna­val, joue au ballon avec les autres animaux et choi­sit de culti­ver son pota­ger plutôt que de croquer ses compa­gnons. Parce que l’on peut tout imagi­ner grâce à la magie du cinéma, ces six histoires concoc­tées par des artistes belges, français et norvé­giens, se jouent des réfé­rences cultu­relles et des diffé­rentes tech­niques d’ani­ma­tion pour explo­rer la figure du loup, avec malice, humour et déli­ca­tesse.

Durée : 37 min • Sortie : 14 juillet

Aya et la sorcière

Troi­sième créa­tion de Goro Miya­zaki, fils du maître nippon Hayao, après Les Contes de Terre- mer et le très réussi La Colline aux coque­li­cotsAya et la sorcière met à l’hon­neur une héroïne déter­mi­née et mali­cieuse qui découvre l’uni­vers de la sorcel­le­rie alors qu’elle est adop­tée par un couple étrange. Adapté d’un ouvrage de Diana Wynne Jones – qui avait déjà inspiré une produc­tion du Studio Ghibli, Le Château ambu­lant – le long-métrage raconte comment cette orphe­line se retrouve sous la coupe d’une sorcière impi­toyable qui la séquestre et désire en faire sa « petite main ». Aya devra riva­li­ser d’in­gé­nio­sité et de persé­vé­rance pour s’en affran­chir et, au passage, en décou­vrir davan­tage sur ses origines. Avec sa prota­go­niste au carac­tère bien trempé, son dyna­misme « pop » et sa drôle­rie enfan­tine, le film ne manquera pas de séduire le jeune public.

Durée : 1h22 • Sortie : 18 août

Ainbo, Prin­cesse d’Ama­zo­nie

Impré­gnés de récits fantas­tiques venus d’Ama­zo­nie, le réali­sa­teur José Zalada et son frère rêvaient de s’en inspi­rer pour rendre hommage à leur mère, tout en incluant des théma­tiques écolo­giques, telles que la défo­res­ta­tion amazo­nienne et le dérè­gle­ment clima­tique. Envoyant un message d’op­ti­misme aux futures géné­ra­tions, tout en poin­tant les enjeux inquié­tants actuels, le film d’ani­ma­tion Ainbo, Prin­cesse d’Ama­zo­nie suit la jeune Ainbo qui, du haut de ses 13 ans, rêve de deve­nir la meilleure chas­seuse de sa commu­nauté. Faisant fi des dangers qui se présentent, elle s’ef­force de combattre le terrible fléau qui menace son village et ses habi­tants : la défo­res­ta­tion. Accom­pa­gnée de ses deux esprits guides, Vaca, un tapir qui n’est pas sans rappe­ler Pumba du Roi Lion, et Dillo, un tatou espiègle, elle s’op­pose coûte que coûte aux impi­toyables coupeurs d’arbres et autres cher­cheurs d’or qui souillent son terri­toire.

Durée : 85 min • Sortie : 14 juillet

Petites Danseuses

Elles ont entre 6 et 10 ans et rêvent de deve­nir danseuses étoiles. Dans leur quoti­dien, cette passion se vit à chaque instant. Petites Danseuses suit plusieurs petites filles en immer­sion dans et univers exigeant et intense qu’est la prépa­ra­tion aux concours de danse. Sans narra­tion ni juge­ment, le docu­men­taire d’Anne-Claire Doli­vet nous immerge dans l’at­mo­sphère de ces cours de danse et met en image l’am­bi­tion de cet appren­tis­sage. Mais il soulève aussi quelques inter­ro­ga­tions : est-il sain que ces fillettes traversent des épreuves aussi intenses plutôt que de profi­ter de cet âge d’in­sou­ciance ? Est-on prête à de tels sacri­fices lorsque l’on a moins d’une dizaine d’an­nées ? La réali­sa­trice apporte des éléments de réponses nuan­cées à travers le point de vue de quatre jeunes danseuses, entre déter­mi­na­tion, hési­ta­tions et contra­dic­tions, autour de cette ensei­gnante atypique qui refuse de façon­ner ses proté­gées pour préfé­rer leur permettre de s’épa­nouir sur scène.

Durée: 1h30 • Sortie : 25août