Le théâtre La Mouche prolonge sa saison cultu­relle en l’épar­pillant au grand air, dans les diffé­rents quar­tiers de Saint-Genis- Laval, les mardis soir de juillet. Cirque, danse et musique tiennent la vedette de ces rendez-vous gratuits et pensés pour tou.te.s dans l’idée de recréer ces liens si forts et trop long­temps rompus entre les habi­tants et les artistes. Le 6 juillet, ce sont deux courtes pièces de la compa­gnie Liber­ti­vore qui sont program­mées, inter­ro­geant chacune la place de l’Homme dans son biotope natu­rel. Hêtre, d’abord, un solo de danse où une jeune femme fait corps avec une branche d’arbre qui lui sert d’agrée ; puis Phasme, un duo de portés mascu­lin/fémi­nin qui donne nais­sance à des formes abstraites pour mieux brouiller les pistes et déclen­cher l’ima­gi­naire des spec­ta­teurs. Le 13, place à la roue de la mort ! Rien d’inquié­tant : c’est le nom de cet agrée typique de l’art circas­sien, dans et autour duquel la compa­gnie La Meute va propo­ser, avec 78 Tours, un voyage hypno­tique et acro­ba­tique, défiant avec humour les lois de l’ape­san­teur. L’hu­mour et la joie seront aussi de mise le 20 juillet, avec la compa­gnie Mauvais Coton qui, dans Ploie sous mon poids, prend place dans trois mâts culbu­tos pour tour­noyer et, à la verti­cale ou à l’ho­ri­zon­tale, tenter de trou­ver un point d’équi­libre dans ce monde un peu fou. Et le 27 juillet, ce n’est pas un mais trois spec­tacles qui seront présen­tés au parc de Beau­re­gard. Ningu­na­pa­la­bra, de la Balbàl Company, nous conte une histoire d’amour haut perchée (à 4 mètres du sol !), Monsieur O s’em­barque dans une drôle de danse mêlant hula- hoop et jonglage, avant que le Tour de bal vienne ponc­tuer en musique cette jolie program­ma­tion.

Les Météores, les mardis soir de juillet, à 19h, à Saint-Genis-Laval. 
Hêtre et Phasme, parc de Beau­re­gard, durée : 55 min.
78 Tours, quar­tier des Collonges, durée : 40 min.
Ploie sous mon poids, place des Barolles, durée : 1h. Ningu­na­pa­la­bra, Monsieur O, Tour de bal, parc de Beau­re­gard, durée totale : 2 heures.
la-mouche.fr/les-meteores