Simon Volser est un cham­pion d’apnée. Un athlète de haut niveau, doublé d’un héros puisqu’il a un jour sauvé de la noyade un adoles­cent. Une vidéo deve­nue virale sur les réseaux sociaux s’en est fait l’écho. Mais voilà que d’autres voix se font entendre

pour dire que Simon n’a peut-être pas réalisé cet acte de bravoure, bien au contraire. Il serait même le contraire d’un héros. Qui croire? Qu’a donc fait Simon? Quel homme est-il en réalité?

Si ce point de départ ne suffit pas à vous donner envie d’al­ler voir Like me,
préci­sons que le spec­tacle se tient à l’in­té­rieur de la piscine d’Oul­lins, du hall d’ac­cueil jusqu’aux bassins, en passant par les vestiaires où vous ôterez chaus­sures et chaus­settes. Vous déam­bu­le­rez dans les pas de l’ac­teur qui incarne Simon, écou­tant son récit mais aussi ce qui le brouille et le contre­dit, à travers un casque audio. La Compa­gnie dans l’arbre, qui œuvre pour et auprès des adoles­cents (par des rési­dences dans des établis­se­ments scolaires), a choisi d’im­mer­ger le public dans le décor même de l’in­trigue de sa pièce. Pas seule­ment par souci de cohé­rence, mais aussi parce que la piscine est le lieu de la mise à nu par excel­lence. Les corps s’y exhibent avec plus ou moins de faci­lité, on y regarde autant qu’on y est regardé, on s’y sent poten­tiel­le­ment fragi­lisé, on ne peut guère y tricher. Une manière pour les artistes de filer la méta­phore de cette mise à nu que beau­coup d’ado­les­cents pratiquent, sans filtre, sur les réseaux sociaux. À l’âge des tempêtes inté­rieures, des contra­dic­tions et des ques­tion­ne­ments, ont-ils conscience de l’in­ti­mité des images et des mots qu’ils postent ? Réalisent-ils la portée, dans l’es­pace et le temps, de leurs partages ? De passion­nantes ques­tions que cette pièce, construite comme une fasci­nante enquête poli­cière, invite à se poser, en famille, et à tout âge. Car même si les réseaux sociaux sont sur le papier inter­dits en dessous de 13 ans, on sait bien que dans la réalité, beau­coup d’en­fants y sont connec­tés, sans être toujours psycho­lo­gique­ment armés pour cela.

Like me, le vendredi 15 octobre à 18h30 puis le mercredi 13 octobre à 18h.
Piscine d’Oul­lins, 44 Grande Rue.
Plus d’in­fos auprès du théâtre de La Renais­sance au 04 72 39 74 91. thea­tre­la­re­nais­sance.com
Durée : 1h. Tarifs : de 5€ à 10€.