Les fran­gins Jean et Nico­las Jullien reviennent implan­ter leur univers lumi­neux à la gale­rie Slika. Cette fois-ci, ils n’ont pas créé en commun, mais l’un à côté de l’autre, Jean avec sa gouache acry­lique sur toile tendue, Nico­las avec ses sculp­tures en bois peint, lors d’une rési­dence au Japon. Bapti­sée Suraisu (tranche ou coupe, en japo­nais), leur expo mélange donc les scènes de plage ou de rando en montagne de Jean et les drôles de person­nages de Nico­las qu’on pour­rait croire échap­pés des toiles de son frère. Si l’on retrouve les images chères au peintre (surfeur atten­dant la vague, marcheur soli­taire sur la plage, jouets de dino­sau­res…), on découvre d’autres pièces qui font écho à l’his­toire de l’art comme ce grand tableauLa Danse qui rappelle à la fois La Danse de la mariée en plein air et Les Jeux d’en­fants de Pieter Brue­ghel. En matière de clin d’œil malin aux Anciens, Nico­las n’est pas en reste avec une réin­ter­pré­ta­tion toute person­nelle de L’Ori­gine du monde de Gustave Cour­bet… Un univers dont la beauté simple apaise et fait voya­ger les adultes, et dont la fantai­sie amuse les enfants.

Suraisu, jusqu’au 20 novembre, à la gale­rie Slika, 25 rue Auguste-Comte, Lyon 2e. Tél. 04 78 62 92 90. gale­rie-slika.com.
Du mardi au samedi de 10h à 19h. Entrée gratuite.