Après son annu­la­tion en 2020, la Fête des Lumières fait son grand retour pour répandre sa magie dans les rues de Lyon. Une nouvelle édition qui affiche la volonté de la Ville d’ou­vrir davan­tage la fête aux enfants, avec notam­ment un nouveau site dédié aux familles.

Spec­ta­cu­laires et colo­rées ou intimes et contem­pla­tives, les 31 œuvres de la Fête des Lumières 2021 n’ont rien à envier aux éditions précé­dentes. Créées par des artistes recon­nus à l’in­ter­na­tio­nal et par de jeunes talents émer­gents, elles évoquent aussi bien l’en­fer­me­ment des confi­ne­ments que notre rapport à la nature, comme un appel à lui redon­ner toute sa place. Celle-ci s’in­vite d’ailleurs en centre-ville sur les sites emblé­ma­tiques : la place Belle­cour sera ainsi submer­gée par La Vague de Sébas­tien Lefèvre, haute de 20 mètres et longue de 80, dont les centaines d’écailles aux lueurs tein­tées ondu­le­ront au son d’une flûte. Visibles depuis les quais des Céles­tins, les Visions du collec­tif Lumi­na­riste sur la colline de Four­vière mélangent faune et flore aux symboles des monu­ments du quar­tier histo­rique. La cathé­drale Saint-Jean verra sa façade se parer de couleurs avec un mapping autour de l’œil, avec la rosace dans le rôle de l’iris.

Le conte aztèque Le lapin dans la Lune, place des Terreaux © Renato Gonzales

Place des Terreaux, le musée des Beaux-Arts offre à nouveau ses murs à un majes­tueux mapping du conte aztèque Le lapin dans la Lune, mis en lumière par l’ar­tiste mexi­cain Renato Gonzales et Sarah Matry-Guerre, plon­geant petits et grands dans l’his­toire du dieu serpent à plumes. Place Louis-Pradel, un gigan­tesque Phénix-néon prend son envol tandis qu’aux Subsis­tances flotte une lune géante dans une atmo­sphère envoû­tante et médi­ta­tive. Sur les berges du Rhône menant au parc de la Tête d’Or, des pois­sons étin­ce­lants nagent au-dessus de la tête des passants. À l’in­té­rieur même du parc, alors que La Créa­ture du lac de Nico­las Paolozzi serpente parmi les lotus, d’in­so­lites objets lumi­neux, conçus par le sculp­teur végé­tal Erik Barray et dissé­mi­nés dans le sous-bois, promettent une prome­nade poétique.

Le parc Blan­dan comme terrain de jeux

Si la Fête des Lumières émer­veille les enfants, elle enchante beau­coup moins leurs parents lorsqu’il s’agit de veiller sur eux dans la cohue. Pour épar­gner ce stress aux adultes et aux plus petits la pres­sion de la foule, l’édi­tion 2021 s’ajuste aux familles en leur consa­crant un nouveau site : dans le 7e arron­dis­se­ment, le parc Blan­dan accueille pendant quatre jours tout un univers de jeux sur le thème de la fête foraine. Puis­sance 4, Tetris ou marelles lumi­neuses permet­tront de profi­ter serei­ne­ment de la fête, enca­drés par des média­teurs. Une volonté de la muni­ci­pa­lité qui entend rame­ner la ville à hauteur d’en­fant, et ouvrir la Fête des Lumières à tous les publics. En outre, histoire de se faci­li­ter la vie et de gagner du temps, une appli­ca­tion dispo­nible sur Android et iOS permet de prépa­rer son parcours avant de s’aven­tu­rer en ville. La Fête des Lumières entrera un peu dans les écoles aussi, sous la forme d’un carnet de jeux distri­bué aux enfants, tandis que des ateliers seront propo­sés tout au long du mois de décembre dans les struc­tures péri­sco­laires. De quoi faire durer la magie de la fête le plus long­temps possible.

Fête des lumières 2021, du mercredi 8 au samedi 11 décembre à Lyon. De 19h à 23h les 8 et 9 décembre et de 20h à minuit les 10 et 11 décembre.
Parc Blan­dan : de 18h à 22h tous les soirs de festi­vité.

Masque obli­ga­toire à partir de 11 ans, sur tout le péri­mètre de la Fête des Lumières. fete­des­lu­mieres.lyon.fr

Par Louise Reymond