Amis insé­pa­rables et fans abso­lus de sport, Léon et Lino n’ont pas hésité à mouiller le maillot pour animer la couv’ de ce numéro de février. Ils nous en disent un peu plus sur leur passion commune et leurs plus grands rêves.

Vous êtes amis depuis long­temps ?
Lino : 
On se connaît depuis qu’on a été dans la même crèche, depuis l’âge de 1 ou 2 ans. Mais on n’a jamais été dans la même école, parce qu’on n’ha­bite pas le même quar­tier.
Léon : Mais on se voit tout le temps ! Et on part quasi­ment toutes les vacances ensemble.

En quelle classe êtes-vous ?
Lino : 
On est tous les deux en CM1 mais, lui, il a 10 ans, et moi j’en ai 9.

Quelles sont vos matières préfé­rées ?
Léon : 
Le français, parce que j’aime bien écrire.
Lino : Moi, c’est surtout les maths, parce que j’adore le calcul mental. Mais j’aime bien aussi les dictées, en français.

Vous allez l’air de bien aimer faire du sport aussi !
Léon : 
Oh ben moi, j’adore ! Je fais du foot les mardis et jeudis soir, et je fais du tram­po­line le mercredi.
Lino : En fait, moi, il y a plein de sports que j’aime ! Je fais du kung-fu le mercredi, mais j’aime bien aussi le foot et le basket. Le foot, c’est un peu comme si j’en faisais, parce que j’ai un city park à 20 mètres de chez moi, alors c’est comme si c’était un entraî­ne­ment. Le sport, pour moi, c’est un moment de relâche. Mais au kung-fu, on ne peut pas faire n’im­porte quoi : il y a des règles.
Léon : J’aime bien faire des saltos, surtout arrière, parce qu’a­près tu es vrai­ment content !
Lino : Ouais, Léon, il a toujours été un peu casse-cou !

Quel métier avez-vous envie de faire plus tard ?
Lino : 
Je n’en ai vrai­ment aucune idée !
Léon : Archéo­logue, parce que j’aime bien l’idée de recher­cher des œuvres, et aussi casca­deur.

C’est quoi votre plus grand rêve ?
Léon : 
C’est de faire des saltos arrière sur le sol et de deve­nir foot­bal­leur profes­sion­nel parce que j’adore marquer des buts et faire plein de gestes tech­niques, des retour­nés, des ciseaux… J’ai­me­rais aussi avoir le pouvoir de me trans­for­mer en n’im­porte quel animal.
Lino : Moi, j’ai plein de plus grands rêves ! Par exemple, je voudrais deve­nir prof de kung-fu : « kung fu man ». Et aussi j’ai­me­rais réus­sir à faire, au moins une fois, un salto arrière sur un tram­po­li­ne… Mais mon rêve vrai­ment le plus grand, c’est d’avoir un chien. Mais mes parents refusent parce qu’on habite dans un appar­te­ment.

Article rédigé par Clarisse Bioud • © Photo­gra­phie Susie Waroude