Dès l’âge de 5 ans

Petite herbe folle, Loïse fait le déses­poir de ses parents qui aime­raient, main­te­nant qu’elle a atteint l’âge de raison, la voir se compor­ter comme il faut en société. Lassés de ses bêtises et de son inso­lence, ils décident de l’em­me­ner chez le mysté­rieux docteur Spon­giak, qui aurait mis au point une méthode mira­cu­leuse pour faire rentrer les enfants rebelles dans le rang… On pense à Sophie, l’hé­roïne de la Comtesse de Ségur, devant le portrait de cette petite fille indomp­table, réalisé en théâtre d’ombres rétro-proje­tées.

Une esthé­tique des années 20

Toute­fois, la compa­gnie belge Moquette Produc­tion a choisi de situer son histoire au cœur des années 1920, avec une esthé­tique qui, des dessins aux décors en passant par la musique jouée sur scène, renvoie à leur ambiance suran­née et un peu guin­dée. La tech­nique même du théâtre d’ombres, par sa lenteur, renforce ce côté déli­cieu­se­ment rétro, et donne à voir aux enfants, en même temps qu’ils découvrent le parcours à rebon­dis­se­ments de Loïse, la fabrique d’un petit cinéma arti­sa­nal.

Infos pratiques sur le spec­tacle

La Méthode du docteur Spon­giak, le dimanche 20 mars à 15h30. Théâtre de Vénis­sieux, 8 boule­vard Laurent-Gérin. Tél. 04 72 90 86 68. Durée : 50 minutes. Tarifs : 5 et 8 €. theatre-venis­sieux.fr