Pour faire face à un monde qui bouge trop vite

« Dépêche-toi  », « On va être en retard », « Tu n’as plus le temps »… Pour les enfants, la vie prend parfois l’al­lure d’une course contre la montre, quand ils auraient plutôt besoin d’es­pace et de temps libre pour jouer, imagi­ner et même s’en­nuyer. C’est ce que pense Tom, 8 ans, en prise avec un quoti­dien qui va trop vite pour lui. Lui qui aime tant se perdre dans le ciel et les nuages qu’il observe par la fenêtre.

Quand l’ima­gi­na­tion devient apai­sante et récon­for­tante

Cette fenêtre, c’est aussi celle par laquelle la compa­gnie Entre deux rives nous fait décou­vrir l’imagi­naire de Tom. Un petit garçon inter­prété par un comé­dien portant un masque d’en­fant ou incarné par une marion­nette, selon qu’il est assis à son bureau ou qu’il plonge dans ses rêve­ries. À ce moment-là, le décor et les objets bougent comme par magie. D’une écri­ture poétique, qui privi­lé­gie l’émo­tion, La Fenêtre porte la voix d’un enfant sensible, dont les pensées vaga­bondes et bien­fai­trices finissent en bouillie lorsqu’on le presse trop. Une voix qui devrait faire écho chez beau­coup d’autres petits Tom.

Infos pratiques

La Fenêtre, le dimanche 20 mars à 17h. Le Pola­ris, 5 avenue de Corbetta, Corbas. Tél. 04 72 51 45 55. Durée : 40 min. Tarifs : 8 et 10 €. lepo­la­ris.org

Article rédigé par Clarisse Bioud © Joël Bonnard