Ariane est femme de ménage. Sa fille, Manège, est née dans une fête foraine, et son amou­reux est plom­bier. Mais ces statuts sociaux n’ont aucune impor­tance : ce sont des gens comme tout le monde, uniques et banals, simples et profon­dé­ment complexes, magni­fiques et impar­faits, qui traversent l’exis­tence au mieux. Les tableaux s’en­chaînent, étranges et fami­liers, drôles et touchants, comme autant de récits de vie anonymes et fragiles en quête de liberté.

Dans ce conte où le banal côtoie le merveilleux, les animaux parlent et les person­nages volent, offrant au public plusieurs niveaux de lecture, pour les grands comme pour les plus jeunes. Dans une quête du « souffle poétique » la portant au-delà du réalisme qui fut long­temps au cœur de ses pièces socio­lo­giques, Maïa Jarville adapte Tout le monde est occupé de l’écri­vain Chris­tian Bobin. Une poésie de la vie, où les combats des indi­vi­dus pour se libé­rer se racontent d’eux-mêmes, sans dénon­cia­tion.

Infos pratiques

Bjik
• Du mercredi 13 au vendredi 15 avril à 19h30, les samedi 16 et dimanche 17 avril à 16h30.
Théâtre des Clochards célestes, 51 rue des Tables Clau­diennes, Lyon 1er. Tél. 04 78 28 34 43. Durée : 1h. Tarifs : 8 et 10€. clochard­sce­lestes.com

Article rédigé par Clarisse Bioud et Louise Reymond • Photo d’ou­ver­ture : © DR