Plas­ti­cienne costu­mière, metteuse en scène, direc­trice du théâtre La Criée à Marseille, Macha Makeïeff a tous les talents et un univers bien parti­cu­lier, à la fois très beau et un peu étrange. Recon­nais­sable entre tous, il est une signa­ture artis­tique, dans ses propres pièces (Lewis versus Alice ou plus récem­ment Tartuffe) ou celles de ses collègues, à l’image de sa colla­bo­ra­tion avec Jean Bello­rini, direc­teur du TNP.

Une expo­si­tion intime sur l’en­fance

Juste­ment, c’est le théâtre de Villeur­banne qu’elle inves­tit avec Trouble fête, une expo­si­tion sur l’en­fance. Pas n’im­porte laquelle, la sienne, qu’elle raconte comme un conte à travers une série d’objets person­nels ou que cette grande chineuse a glané ici et là ; ainsi que des acces­soires et costumes de théâtre qui, par le jeu, pour­raient prolon­ger l’en­fance. On trouve des animaux empaillés, dont certains ont servi sur scène : un majes­tueux rhino­cé­ros dont le gros derrière fait face à l’en­trée dans le hall, une volière à l’étage où de sublimes vola­tiles côtoient des chapeaux ornés de plumes d’oi­seaux, des loups, des chiens, un lion…

Un plon­geon dans un vieux grenier

Ce bestiaire témoigne de l’af­fec­tion que Macha Makeïeff lui porte, mais aussi de cette jolie rela­tion que les animaux entre­tiennent parfois avec les artistes, côté cour et côté jardin, saltim­banques autant qu’eux. L’expo se prolonge dans le second bâti­ment du TNP avec un cabi­net de curio­si­tés qui vaut vrai­ment le détour : on se croi­rait dans un vieux grenier, rempli de jouets et jeux anciens (poupées, piano, dégui­se­ments…) et qui sent même le renfermé. Ah si ces objets pouvaient parler !

On termine par la recons­ti­tu­tion d’une scène de music-hall, tirée de la pièce Apaches, au charme désuet mais pas sans panache, au-dessus de laquelle flottent des costumes de théâtre comme des fantômes. Juste­ment, un peu plus loin dans une vitrine, la metteuse en scène rend hommage à sa grande amie Agnès Varda, une autre « trouble fête » dans son genre.

Infos pratiques

Trouble fête, Collec­tions curieuses et choses inquiètes, jusqu’au dimanche 15 mai, au TNP, 8 place Lazare-Goujon, Villeur­banne. Tél. 04 78 03 30 00. tnp-villeur­banne.com
Entrée libre du mardi au vendredi de 14h à 19h, le samedi de 15h à 19h et les soirs de repré­sen­ta­tions. Visite commen­tée le jeudi 12 mai à 18h30.

Article rédigé par Clarisse Bioud et Louise Reymond • Photo d’ou­ver­ture : © DR