Jamais à court de surprises, le centre d’art contem­po­rain Kommet se trans­forme en salon de coif­fure. Mais n’es­pé­rez pas prendre rendez-vous pour un brushing : tout est faux ! Le mobi­lier, la borne d’ac­cueil et même l’en­seigne ont été créés de toute pièce par Aurore Caro­line-Marty pour intri­guer les passants.

« Je veux que les gens entrent pour prendre rendez-vous! »

Donnant au lieu une place impor­tante dans ses instal­la­tions, l’ar­tiste dijon­naise a été séduite par la confi­gu­ra­tion parti­cu­lière de la gale­rie Kommet, avec ses grandes baies vitrées ouvertes sur la Guillo­tière, lui inspi­rant l’idée de ce salon à l’image des boutiques de nail art des quar­tiers popu­laires. « Je veux que les gens entrent pour prendre rendez-vous! » s’amuse-t-elle. À première vue, tout invite en effet à pous­ser la porte : le déco­rum est envoû­tant, kitsch et pailleté, avec « une palette Poly Pocket » enfan­tine. Mais une fois à l’in­té­rieur, cet univers naïf se trans­forme petit à petit en cauche­mar : les miroirs noirs ne reflètent pas, des masques de porce­laine vomissent des cheveux… Du fake étrange, signa­ture de l’ar­tiste, qui engage une réflexion sur le vrai et le fabriqué.

Plus sombre que ce que l’on pense

Cette expo­si­tion a été pensée lors d’une rési­dence d’Aurore Caro­line-Marty au Bénin qui lui vaudra son nom, Divine : « Là-bas, c’est un nom qu’on retrouve partout, même sur les enseignes de maga­sins. » Ce fort rapport au divin inspire l’ar­tiste, elle-même fasci­née par la mytho­lo­gie et par la figure de la sirène qu’elle retrouve au Bénin sous le nom de Mami Wata. C’est à cette divi­nité très présente dans le Vaudou qu’Au­rore a dédié sa dernière créa­tion : Les Peignes de Mami Wata, en réalité plus proches de la four­chette, en réfé­rence à La Petite Sirène de Disney. L’es­thé­tique de la sirène se retrouve d’ailleurs dans d’autres œuvres, comme ces gros coquillages d’où débordent des gerbes de cheve­lures synthé­tiques roses… Des œuvres surréa­listes qui ne déran­ge­ront pas les enfants, plus à même que leurs aînés d’ac­cep­ter de ne pas toujours tout comprendre. 

Infos pratiques

Divine, du 13 mai au 13 juillet, du mercredi au samedi de 14h à 18h chez Kommet, 14 rue Mortier, Lyon 3e. Entrée libre et gratuite. Tél. 06 32 46 58 63. kommet.fr
Atelier animé par l’ar­tiste Aurore-Caro­line Marty le samedi 14 mai de 10h30 à 12h. De 6 à 11 ans. Tarif : 5 €.
Plus d’in­for­ma­tions et inscrip­tions : [email protected]­kom­met.fr ou 06 32 46 58 63.