De mai à septembre, une immense pieuvre prend posses­sion des Subsis­tances. Conçue par de jeunes archi­tectes syriens, l’œuvre accueillera en son sein des spec­tacles, ateliers et perfor­mances en tout genre, dont une semaine de lance­ment faisant la part belle aux artistes en exil.

Une œuvre aussi impres­sion­nante qu’o­ri­gi­nale

Après La Tornade de Domi­tille Martin et Alexis Mérat qui a souf­flé tout l’été dernier sous la Verrière, c’est à un nouveau monstre d’in­ves­tir l’es­pla­nade des Subs pour la saison esti­vale. Haut de 15 mètres, large de 25 et fort de quelque 180 mètres de tenta­cules qui s’en­roulent entre les bâti­ments, un gigan­tesque Kraken impres­sion­nera petits et grands tant par son aspect visuel que par sa réali­sa­tion tech­nique – une savante struc­ture de bois éco-conçue à la croi­sée de la créa­tion assis­tée par ordi­na­teur et de l’arti­sa­nat low tech.

Acti­vi­tés pour tous dans le ventre du Kraken

Inspi­rés par la Saône qui serpente tout près, les jeunes archi­tectes syriens Khaled Alwa­rea, Mike Shnsho et Layla Abdul­ka­rim du collec­tif UV Lab ont imaginé une œuvre qui repousse les limites et trans­cende les fron­tières, à l’image de la program­ma­tion des Subs. Pensé pour être habité, le Kraken présente une partie centrale couverte qui accueillera le public tout au long de l’été. C’est dans ce ventre de la bête que naîtront perfor­mances, spec­tacles de danse, DJ set, expé­riences senso­rielles et ateliers pour enfants.

Une saison monstre

Début des festi­vi­tés le mercredi 4 mai avec une semaine de lance­ment entiè­re­ment gratuite sous le signe de l’ave­nir et de la tolé­rance. Le mercredi, les archi­tectes syriens et leur collec­tif UV Lab donnent vie à l’im­mense pieuvre par un spec­tacle son et lumière. Vendredi 6 mai, les familles pour­ront parti­ci­per au Grand Échauf­fe­ment joyeux du danseur et choré­graphe pales­tino-syro-ukrai­nien Nidal Abdo dans le cadre de la soirée Party en exil orga­ni­sée avec l’Ate­lier des artistes en exil.

Et le week-end : quelles acti­vi­tés ?

Le week-end, place au programme fami­lial Krak’ENSBA concocté par les étudiants de l’École natio­nale supé­rieure des Beaux-Arts : déam­bu­la­tion costu­mée, perfor­mance du danseur Yaïr Barelli, ateliers riso­gra­phie (impres­sion en fluo­res­cence), fresque parti­ci­pa­tive pour les enfants dès 3 ans et tombo­la… Des acti­vi­tés à retrou­ver lors des ateliers Chil­l’n’C­hild tous les same­dis pendant que les parents profitent de la terrasse géante des Subs qui revient dès le 4 mai pour tout l’été.

Le weekend des 14 et 15 mai, Les Prophé­ties du poulpe (dès 8 ans), visites perfor­mées du Kraken, révé­le­ront le mysti­cisme de cette créa­ture mytho­lo­gique dont la voix s’élè­vera de nulle part, prête à révé­ler ses secrets… De quoi « reprendre du poil de la bête », selon les mots du direc­teur des Subs Stéphane Malfette, dans une période agitée.

Infos pratiques

Le Kraken, une œuvre tenta­cu­laire, un programme monstre, du 4 mai au 27 juillet aux Subsis­tances, 8 bis quai Saint-Vincent, Lyon 1er. 
• Le réveil du Kraken : mercredi 4 mai à 20h.
• Grand Échauf­fe­ment : vendredi 6 mai à 19h.
• Krak’ENSBA : samedi 7 mai de 16h à 22h30 et dimanche 8 mai de 11h à 16h.
• Ateliers Chil­l’n’C­hild : tous les same­dis du 14 mai au 9 juillet de 16h à 18h, de 3 à 12 ans (3 €/atelier).
Prophé­ties du poulpe : samedi 21 mai à 17h et 19h, dimanche 22 mai à 11h et 14h (gratuit sur réser­va­tion). 
Plus d’in­fos : 04 78 39 10 02 et les-subs.com 

Article rédigé par Louise Reymond • Photo d’ou­ver­ture : © Sameh Saad