Les Nuits de Four­vière replantent leurs chapi­teaux au parc de Lacroix-Laval pour trois spec­tacles de cirque pendant trois semaines. Mais avant cela, elles accueille­ront une troupe maro­caine au Grand théâtre et feront même un saut à Villeur­banne pour mettre toujours plus d’étoiles dans les yeux des enfants.

Jonglage et aurore boréale à Villeur­banne

Capi­tale française de la Culture cette année, Villeur­banne va faire son cirque les 2 et 3 juillet, avec des ateliers de jonglage animés gratui­te­ment par l’École de cirque de Lyon auprès des petits (dès 7 ans) et grands qui pour­ront, par la suite, mettre à profit leur appren­tis­sage en parti­ci­pant à un joyeux flash­mob, tout en jongle­rie, devant la mairie. Une belle entrée en matière, avant d’as­sis­ter le soir aux spec­tacles de la compa­gnie Gandini Juggling. Dans Smashed et Smashed 2, les neuf artistes jonglent avec des fruits ou des pièces de vais­selle, avec humour et élégance, sur une musique mêlant clas­sique et music-hall. Puis, une fois la nuit tombée, une aurore boréale s’em­pa­rera du ciel villeur­ban­nais, à l’aide de machines envoyant des parti­cules d’eau dans l’air. Avec Borea­lis, instal­la­tion immer­sive fasci­nante, l’ar­tiste et acti­viste suisse Dan Acher souhaite faire entrer les habi­tants en commu­nion avec la nature.

Danse et cirque maro­cain au grand théâtre de Four­vière

À quelques kilo­mètres de là, les mêmes soirs, le Groupe Acro­ba­tique de Tanger débarquera au grand théâtre de Four­vière avec une pièce dont le titre suffit à nous secouer: Hiq! (Réveille­toi!). Mis en scène par la circas­sienne Marous­sia Diaz Verbèke, ces artistes femmes et hommes, aux talents complé­men­taires (acro­bates, volti­geurs, break­dan­cers et même… foot­free­sty­lers !), issus de la nouvelle scène urbaine maro­caine, mixent le neuf et l’an­cien, passant des tradi­tion­nelles pyra­mides humaines à l’usage de la moto ou du smart­phone pour expri­mer leur soif de liberté. Entre scratch et sympho­nie, la musique rythme les acro­ba­ties, la voltige et le jonglage, ainsi que les prises de paroles en arabe, en français, en anglais, en espa­gnol. Une sorte de tour de Babel un peu folle, mobile et ultra colo­rée dont le seul défaut, pour les enfants (dès 8 ans), est de commen­cer bien tard…

Gandini Juggling
Gandini Juggling © Ludo­vic des Cognets

Trois ambiances au parc de Lacroix-Laval

La piste aux étoiles étant ouverte, elle se prolon­gera au magni­fique parc de Lacroix-Laval, dont le décor aussi cham­pêtre que féérique accueillera deux chapi­teaux et un camion-théâtre pour trois spec­tacles, comme autant de façons de faire du cirque aujourd’­hui. Après avoir pique-niqué sur la pelouse, les familles (enfants dès 10 ans) iront à la rencontre du clown et de la trapé­ziste du cirque Trot­tola qui, entou­rés de musi­ciens dans Campa­gna, usent aussi bien de la voltige et des acro­ba­ties que des (fausses) chutes et quiproquos, entre peur du danger et éclats de rire.

Du cirque arti­sa­nal et poétique

Ils pour­ront aussi péné­trer le cirque arti­sa­nal de Bêtes de foire (dès 8 ans), joyeu­se­ment fait de bric et de broc, pour décou­vrir des marion­nettes réali­sées à partir d’objets recy­clés, de tissus et de bouts de ferraille. Un cycliste en fil de fer qui joue les funam­bules, un homme orchestre méca­nique, un vrai chien faux savant tien­dront compa­gnie à un vieux clown qui, sous la déglingue, révé­lera un corps d’une élas­ti­cité hors pair. Un petit cirque faus­se­ment simple et réel­le­ment virtuose, d’une poésie infi­nie.

La rencontre du cirque et de la magie

Quant à Yann Frisch, artiste singu­lier mi-clown mi-magi­cien, il présen­tera sa nouvelle créa­tion Personne (dès 10 ans), à l’in­té­rieur de son camion-théâtre. Passionné par le sujet de l’illu­sion, il ques­tion­nera notre capa­cité à croire à l’exis­tence de person­nages fictifs, à l’aide de diffé­rents masques. Tout un cirque, en somme. 

Infos pratiques

En piste les enfants !
Comme chaque été, les enfants sont invi­tés à s’ini­tier aux pratiques circas­siennes, guidés par des inter­ve­nants de l’École de cirque de Lyon/ MJC Méni­val, à côté du grand théâtre.
Les plus jeunes (6–8 ans) seront accom­pa­gnés d’un parent, et les autres (dès 8 ans) décou­vri­ront jonglage, voltige et autre exer­cice d’équi­libre tout seul comme des grands.
Ateliers circo’­fa­mille (duo parent/enfant), samedi 9 et dimanche 10 juillet : 10h30–12 h /14h-15h30 (acces­sible en LSF) / 16h-17h30.
Ateliers circo’­solo, lundi 11 juillet : 10h30–12 h (8–10 ans) / 14h-15h30 (10–12 ans) /16h-17h30 (12–14 ans).
Gratuit sur réser­va­tion : reser­va­[email protected]­de­four­viere.com 

Fiq !
les samedi 2 et dimanche 3 juillet à 22h.
Grand théâtre de Four­vière, 6 rue de l’An­tiquaille, Lyon 5e.
Durée : 1h20. Tarifs : 15 € (-26 ans) et 19 €, pass tribu 68 €.

Un week-end d’été à Villeur­banne, les samedi 2 et dimanche 3 juillet, sur la place Lazare-Goujon.
• 17h : ateliers de jonglage. Inscrip­tion recom­man­dée : reser­va­[email protected]­de­four­viere.com
• 19h30 : flash­mob. 20h30: Smashed. 21h30 : Smashed 2. Gratuit.
• 22h : Borea­lis. Gratuit

Cirque à Lacroix-Laval, du lundi 4 au vendredi 22 juillet.
Campa­gna. Durée : 1h30. Bêtes de foire. Durée : 1h. Personne. Durée : 1h.
Tarifs : 12 € (-26 ans) et 24 €, pass tribu (sauf Personne) : 54 €.

Dates et horaires précis sur nuits­de­four­viere.com/programme.

Article rédigé par Clarisse Bioud • Photo d’ou­ver­ture : Parc de Lacroix-Laval © Paul Bour­drel