Le mois de juillet sonne la nais­sance d’un tout nouveau festi­val porté par la Ville de Lyon, Entre Rhône et Saône. Un hommage à ces fameux cours d’eau qui impriment l’his­toire lyon­naise et dont la protec­tion s’im­pose aujourd’­hui face au réchauf­fe­ment clima­tique. Mais au-delà des sujets qui fâchent, le festi­val se veut joyeux et convi­vial, à travers une foule d’ani­ma­tions ouvertes à tou·­te·s.

Ils circulent dans notre ville depuis si long­temps qu’on peut avoir tendance à les oublier. Pour­tant, il suffit de traver­ser un pont sur le Rhône, une passe­relle sur la Saône, pour admi­rer leur carac­tère, lisse comme un miroir dans lequel se reflètent les immeubles par temps calme, tempé­tueux lorsque le vent s’en mêle, leurs couleurs chan­geantes et leur clapo­tis. Et saisir la chance que nous avons d’avoir ces cours d’eau, zones de nature et de liberté, dans notre espace public.

Un parrain pres­ti­gieux

Pour leur rendre hommage, la Ville de Lyon leur dédie un festi­val le premier week-end de juillet, sous le parrai­nage du photo­graphe et réali­sa­teur Yann Arthus-Bertrand. Plus de 200 événe­ments cultu­rels, spor­tifs, scien­ti­fiques et natu­ra­listes, animés par des asso­cia­tions et struc­tures locales, embarque­ront de manière festive et convi­viale les Lyon­nais·e·s à la (re)décou­verte du Rhône et de la Saône, tout en les sensi­bi­li­sant à la néces­sité de les proté­ger.

Un flot d’ac­ti­vi­tés pour les enfants

Les enfants plon­ge­ront avec joie dans une foule d’acti­vi­tés en lien avec l’eau propo­sées du jeudi 30 juin au dimanche 3 juillet. Des anima­tions spor­tives comme une initia­tion à la voile et au kayak, à la nage de sirène ou à la joute nautique sur la darse de Confluence, mais aussi des balades à la décou­verte de la biodi­ver­sité des milieux aqua­tiques avec des asso­cia­tions comme Arthro­po­lo­gia qui emmè­nera les enfants munis d’épui­settes à la décou­verte des petites bêtes au parc de Gerland.

Des spec­tacles et des jeux

Des jeux sont aussi de la partie avec un jeu de plateau gran­deur nature sur la consom­ma­tion d’eau à la MJC de Confluence ou un jeu de piste sur l’his­toire de l’eau à Lyon sur les berges de la Guillo­tière. Enfin, des spec­tacles sensi­bi­li­se­ront à la protec­tion des fleuves et océans, à l’ins­tar du Théâtre du Bruit qui embarque les spec­ta­teurs dans un voyage vers le conti­nent de plas­tique avec Planète plas­tique. Les familles pour­ront aussi s’at­ta­bler à la Guin­guette de la Saône à Île Barbe ou à celle du Rhône sur les berges de la Guillo­tière pour profi­ter de l’ambiance musi­cale et dansante.  

Le réveil de la Mache­croûte

Le temps fort du festi­val aura lieu le samedi après-midi, avec le départ, place des Terreaux, de la Grande Parade aux neuf couleurs, formée d’ha­bi­tants des neuf arron­dis­se­ments de Lyon, qui rejoin­dra le pont de la Guillo­tière au son de la batu­cada. Ils réveille­ront alors la Mâche­croute, cet immense monstre chimé­rique qui faisait si peur aux gones d’au­tre­fois, mais que la Ville souhaite réha­bi­li­ter pour montrer à ceux d’aujourd’­hui qu’on peut et doit vivre avec la nature au lieu de la domes­tiquer. Les habi­tants pour­ront admi­rer la créa­ture tout au long du festi­val.

Son et lumière sur la Saône

Le soir venu sur la Saône (comme la veille au soir), le public pourra admi­rer DéRives, perfor­mance musi­cale et lumi­neuse de la compa­gnie Iloto­pie, inspi­rée du Joueur de flûte des Frères Grimm : un musi­cien dans sa barque, entraî­nera dans son sillage un peuple de 150 silhouettes humaines désin­car­nées et trans­lu­cides comme glis­sant sur l’eau. Le maire de Lyon l’es­père, désor­mais il y aura l’hi­ver la Fête des Lumières, et l’été le festi­val Entre Rhône et Saône

Infos sur le festi­val

Festi­val Entre Rhône et Saône, du vendredi 1er au dimanche 3 juillet. Tél. 04 72 10 30 30. La grande parade : départ de la place des Terreaux samedi à 16h30. Le réveil de la Mâche­croute : samedi à 17h30 au pont de la Guillo­tière, durée 15 min. Dérives : vendredi à 22h30 du pont Koenig au pont de la Feuillée et samedi à 22h30 du pont de la Feuillée au quai Fulchi­ron. Guin­guette de la Saône : vendredi de 20h à 23h et samedi de 19h à 23h à Île Barbe ; Guin­guette du Rhône : vendredi de 19h à 23h et samedi de 20h à 23h. À la pêche aux petites bêtes : vendredi de 19h à 20h30 au canal de parc de Gerland (RDV devant la maison des fleurs), tout public. MJC au fil de l’eau : du vendredi au dimanche de 14h à 18h30 sur le parvis de la MJC Confluence, tout public. Jeu de piste sur l’His­toire de l’eau à Lyon : du vendredi au dimanche de 14h30 à 17h au pont de la Guillo­tière, dès 6 ans, en famille ou entre amis. Planète plas­tique : vendredi à 10h30 et 14h30 sur l’es­pla­nade Nelson Mandela, Lyon 3e. Programme complet sur lyon.fr/festi­val-entre-rhone-et-saone

Article rédigé par Clarisse Bioud • Photo d’ou­ver­ture : Lyon kayak 2021 © Muriel Chau­let