C’est LE spec­tacle à aller voir pendant ces vacances de Noël : le conte d’Hansel et Gretel trans­formé en thril­ler psycho­lo­gique et hila­rant pour enfants par Igor Mendjisky.

Une chambre comme tous les enfants en rêvent: des lits cabane à tobog­gan, des jouets partout, en pagaille. Soudain, le père débarque, très énervé par ce désordre. C’est l’heure d’al­ler au lit, il est tard et il a faim. “Main­te­nant c’est le temps des parents”, assène-t-il à ses enfants, qui réclament une histoire avant de se coucher. Atti­rés par le bruit, le tonton, invité pour le dîner, arrive, puis la mère qui se plaint que son plat soit trop cuit. Tous les trois ont hâte de profi­ter de leur soirée, mais pour avoir la paix, ils acceptent de racon­ter l’his­toire du soir: ce sera celle d’Hansel et Gretel, mais revue à leur manière.

Un monde sans saveur

Dès les 10 premières minutes de son spec­tacle, Igor Mendjisky – auteur, metteur en scène et comé­dien (c’est lui le père) – rallie parents et enfants autour de lui, tous amusés de voir jouer une scène qu’ils ont déjà vécue un millier de fois à la maison ! L’his­toire d’Han­sel et Gretel peut donc commen­cer. La voilà trans­po­sée de nos jours, dans un pays où les aliments ont disparu: les gens ne se nour­rissent plus que de pilules et ne passent même plus à table. Cela arrange bien les adultes car ils gagnent du temps. A commen­cer par les parents richis­simes d’Han­sel et Gretel, débor­dés par leur travail et auto­cen­trés.

Un conte trans­formé en enquête poli­cière

Se sentant délais­sés et espé­rant remé­dier à la dispa­ri­tion du goût des choses, les enfants décident, un soir après l’école, de ne pas rentrer chez eux et d’al­ler dans la forêt que tout le monde dit hantée. L’on suit de concert l’enquête menée par le vieux commis­saire Mazout auprès de l’en­tou­rage d’Han­sel et Gretel – les parents, l’ins­ti­tu­trice, les copains de classe, le direc­teur de la média­thèque… – et la progres­sion des fugueurs dans la forêt, sous la forme d’un sublime film d’ani­ma­tion.

Des comé­diens et des marion­nettes

Exerçant un incroyable travail de préci­sion sur les voix, les trois comé­diens incarnent tous les person­nages, soit direc­te­ment soit en animant des jouets et peluches en guise de marion­nettes, dans un ballet d’une éton­nante flui­dité. 

Tantôt bouche bée, tantôt hilares, on est conquis par ce spec­tacle d’une richesse narra­tive et formelle assez rare. Un thril­ler psycho­lo­gique pour enfants qu’I­gor Mendjisky dit avoir créé pour sa fille, après l’avoir regardé jouer dans sa chambre pendant le confi­ne­ment. On en vien­drait presque à souhai­ter d’autres confi­ne­ments pour qu’il nous donne à revivre un tel moment de théâtre fami­lial.

Des comé­diens et des marion­nettes dans Hansel, Gretel et les autres © Renaud de Lage

Gretel, Hansel et les autres. Dès 7 ans. Mercredi 21 et jeudi 22 décembre 2022 à 14h30 et 18h, vendredi 23 décembre 2022 à 18h, puis du mardi 27 au samedi 31 décembre 2022 à 18h. Théâtre des Céles­tins (salle Céles­tine), place des Céles­tins, Lyon 2e. Tél. 04 72 77 40 00. thea­tre­des­ce­les­tins.com


Article rédigé par Clarisse Bioud – Photo d’ou­ver­ture: © Renaud de Lage