Rouge comme l’amour, vert comme la nature, bleu comme la mer. Mais aussi rouge comme le danger, vert comme le serpent biblique et bleu comme la mélan­co­lie. Trois couleurs qui ont impré­gné les civi­li­sa­tions humaines et revêtu des sens divers au cours des époques. C’est cette histoire que survole la nouvelle expo­si­tion RVB du Musée de l’im­pri­me­rie dans un parcours où chaque couleur est asso­ciée à l’uni­vers d’un artiste.

Des tirages grand format de pein­tures de Véro­nèse plongent d’abord le visi­teur dans les verts chatoyants du maître italien, admiré en son temps pour ses talents de colo­riste, au point de donner son nom à une nuance de vert. En miroir, des réfé­rences modernes offrent une autre percep­tion de la couleur. Les enfants recon­naî­tront des illus­tra­tions du jeu vidéo Zelda et le dragon de Dragon Ball Z. Présente dans plusieurs cultures, la créa­ture repré­sente la terreur en Occi­dent, la sagesse en Extrême-Orient.

Prome­nade à travers les symbo­liques des couleurs RVB

Puis, immer­sion dans l’œuvre de Stephen King. De Carrie à Chris­tine, le rouge irrigue les adap­ta­tions ciné­ma­to­gra­phiques de ses livres, dont on peut appré­cier de grands tirages. Pas de panique : rien de choquant pour les enfants ! Mais le rouge est aussi amou­reux dans les litho­gra­phies roman­tiques, poli­tique dans les affiches de propa­gande russe ou marke­ting dans le logo Lego. La salle consa­crée au bleu invite à passer des vacances à la mer ou inspire la mélan­co­lie, comme dans le livre Bleuets de Maggie Nelson, obsé­dée par cette couleur après une rupture amou­reuse.

Un riche patch­work qui offre une prome­nade à travers nos repré­sen­ta­tions en couleur, mais où la profu­sion des réfé­rences noie quelque peu le propos. Les images capti­ve­ront néan­moins les enfants qui, instal­lés à un mini-mobi­lier, feuillet­te­ront des livres comme La Couleur des émotions. Ils trou­ve­ront de quoi mani­pu­ler aussi, comme le prisme d’Amici au travers duquel la lumière blanche d’une lampe révé­lera toutes ses couleurs. Des tampons les mettront eux au défi de repro­duire le drapeau du peuple Rom, le seul qui réunit les trois couleurs : rouge, vert, bleu.


RVB, jusqu’au 3 septembre, au Musée de l’im­pri­me­rie et de la commu­ni­ca­tion graphique, 13 rue de la Poulaille­rie, Lyon 2e. Ouvert du mercredi au dimanche de 10h30 à 18h. Tarifs : de 4 à 8€, gratuit – 18 ans. Tél. 04 37 23 65 43. impri­me­rie.lyon.fr

Rédigé par Louise Reymond – Photo d’ou­ver­ture: © Gabriel Serrano Fama­zing Enter­tain­ment