Le Guide
des sorties et loisirs des familles
dans la métropole de Lyon
Coraline Henry Selick
Accueil À la maison Cora­line, un déli­cieux film d’épou­vante pour les enfants
Share

Cora­line, un déli­cieux film d’épou­vante pour les enfants

Mis à jour le 04/12/2023
En grandissant, les enfants aiment à se faire peur. Coraline, réalisé en 2009 par Henry Selick, a tous les atouts du film d’épouvante à hauteur de jeune cinéphile. L’histoire cauchemardesque d’une fillette qui, s’ennuyant ferme chez elle, découvre par hasard un monde parallèle, d’abord merveilleux puis de plus en plus effrayant. Comme quoi, l’herbe n’est pas forcément plus verte ailleurs !

Pour écrire son conte noir Cora­line, publié aux éditions Albin Michel et traduit en français par Hélène Colon, l’au­teur Neil Gaiman s’est inspiré de ses propres souve­nirs. Lors de son enfance, il vivait avec ses parents dans un grand manoir où une porte condam­née donnait sur un mur de briques. Plein d’ima­gi­na­tion, il finis­sait par se convaincre que celle-ci cachait un mystère et que, s’il l’ou­vrait, il décou­vri­rait certai­ne­ment un tunnel ou un passage secret. 

C’est ce qui va arri­ver à son héroïne fictive de 11 ans, Cora­line, une fillette débrouillarde et intré­pide qui trompe l’en­nui lorsque ses parents sont absents. Déci­dée à explo­rer la nouvelle demeure dans laquelle sa famille vient d’em­mé­na­ger, elle découvre une porte secrète et décide de s’aven­tu­rer de l’autre côté. Quelle n’est pas sa stupeur lorsqu’elle réalise que s’y trouve un appar­te­ment presque iden­tique au sien, mais où tout semble mieux que dans la vie réelle!

Lire aussi sur Grains de Sel: Matilda: la petite fille plus intel­­li­­gente que les adultes

Henry Selick orchestre une anima­tion en stop motion hyper inven­tive

Long-métrage signé Henry Selick, à qui l’on doit le célèbre L’étrange Noël de Mr. Jack et James et la pêche géante, Cora­line est une nouvelle créa­tion en stop-motion, tech­nique d’ani­ma­tion image par image avec de petites marion­nettes. Pour le tour­nage, la produc­tion a occupé 52 plateaux et eu besoin de 130 décors fabriqués et peints à la main. L’équipe a riva­lisé d’in­gé­nio­sité, en utili­sant par exemple des dés à coudre en sili­cone pour repré­sen­ter les lys du jardin, de la levure pâtis­sière pour la neige ou encore des balles de ping-pong et des grains de popcorn. 

Peuplé d’une gale­rie de person­nages chatoyants et quelque peu margi­naux, ce film d’ani­ma­tion adopte une esthé­tique qui sied à son propos en repré­sen­tant les terreurs de l’en­fance. Notam­ment, celle d’être aban­donné.e, de se retrou­ver orphe­lin.e, ou encore la peur de l’in­connu et de ne pas savoir comment réagir face à l’ad­ver­sité. Enfin, il permet de rappe­ler l’im­por­tance de l’écoute et de la commu­ni­ca­tion au sein du noyau fami­lial. 

Cora­line ne fait pas si peur !

En suivant la petite fille effron­tée et témé­raire dans l’ex­plo­ra­tion de ce monde paral­lèle où tout semble plus enchan­teur, le film invite à s’in­ter­ro­ger. Faut-il se fier aux appa­rences ? L’herbe est-elle réel­le­ment plus verte ailleurs ? Quant à son côté supposé effrayant, n’ayez crainte! Malgré ses enjeux fantas­tiques et son univers parfois sombre et inquié­tant, Selick et son équipe artis­tique ont eu l’in­tel­li­gence, en adap­tant l’œuvre de Gaiman, de désa­mor­cer son carac­tère angois­sant par la poésie et l’hu­mour. Ils lui donnent même des allures de comé­die musi­cale, trou­vant ainsi l’équi­libre idoine entre féérie et fris­son. 


Cora­line, de Henry Selick. Durée: 1h40. Dès 9 ans.

Merci d’avoir lu cet article ! Si vous avez un peu de temps, nous aime­­­rions avoir votre avis pour nous aider à nous amélio­­­rer. Pour ce faire, vous pouvez répondre anony­­­me­­­ment à ce ques­­­tion­­­naire ou nous envoyer un email à cbioud@­grains­de­sel.com. Merci beau­­­coup !

Coraline Henry Selick
Coraline, de Henry Selick, sorti en 2009 © DR

Vite ! Une idée de sortie en famille

Poterie, Judo, Arts du Cirque...

Continuer votre lecture
recette cookie pepites chocolat Sophie B

Les gros cookies bien récon­for­tants de Sophie B.

Des dorayaki aussi kawaii que dans un Miya­zaki

dorayaki de Patrice Cayuela
A découvrir également
Tournage sortie d'usine, Institut Lumière Lyon
Bonnes adresses

On se fait son film à l’Ins­ti­tut Lumière

Musiciens Baladi Fest, Heat, Lyon 2e
Se cultiver

Un week-end pour célé­brer la culture du Levant

Tapis Dinette Market, collectif Les Mains
Bonnes adresses

Le collec­tif Les Mains nous régale de créa­tions gour­mandes

Consent choices