Le Guide
des sorties et loisirs des familles
dans la métropole de Lyon
l'actrice mara wilson, enfant, assise à une table dans son rôle de Matilda
Accueil À la maison Matilda: la petite fille plus intel­­li­­gente que les adultes
Share

Matilda: la petite fille plus intel­li­gente que les adultes

Mis à jour le 08/11/2023

Alors que Netflix vient de sortir Matilda The Musi­cal, comé­die musi­cale consa­crée à la jeune héroïne du roman culte de Roald Dahl, l’oc­ca­sion est belle de revoir le long-métrage Matilda, réalisé en 1996 par l’ac­teur Danny DeVito. Le portrait hila­rant d’une petite fille à l’in­tel­li­gence prodi­gieuse, qui use de pouvoirs magiques pour se venger de ses abru­tis de parents.

Matilda est née dans une famille qui ne lui consacre guère d’at­ten­tion et ne cesse de la déva­lo­ri­ser. Pour­tant, dès son plus jeune âge, elle fait preuve d’un certain génie – qu’elle ne doit visi­ble­ment pas à ses géni­teurs, que l’on pour­rait genti­ment quali­fier de super­fi­ciels. À seule­ment 2 ans, la petite fille fait
déjà preuve d’au­to­no­mie et déve­loppe rapi­de­ment un certain sens de la coquet­te­rie. Pour rompre la soli­tude et le senti­ment d’être incom­prise dans son propre foyer, elle se réfu­gie dans la lecture, avalant Dickens et Stein­beck, tandis que sa famille privi­lé­gie l’écran de télé­vi­sion et le paquet de chips.

Des pouvoirs magiques pour se venger des adultes

Quand à l’âge de 6 ans, Matilda entre enfin à l’école élémen­taire, elle découvre son effroyable direc­trice, Miss Trunch­bull, qui ne porte pas les enfants dans son cœur et dirige l’éta­blis­se­ment d’une main de fer. Petit à petit, l’en­fant va déve­lop­per des pouvoirs magiques, comme la télé­ki­né­sie qui consiste à faire bouger les objets par la simple pensée, et les utili­ser pour se venger de la cruauté et de la négli­gence des adultes de son entou­rage.

La margi­na­lité, force d’éman­ci­pa­tion pour Matilda

Si le charme de Matilda traverse les années, c’est proba­ble­ment grâce à son message sur le pouvoir de l’amour et de l’ami­tié qui lui permet de surmon­ter les trau­ma­tismes et les abus. C’est grâce à ses cama­rades de classe et à son insti­tu­trice Miss Honey – dont le parcours de vie n’a pas été des plus aisés –, que Matilda gran­dit en s’af­fran­chis­sant de son senti­ment de margi­na­lité pour assu­mer ses diffé­rences et en faire une force. Pour un spec­ta­teur adulte, le film peut surprendre par la matu­rité du trai­te­ment de ses théma­tiques et sa portée révo­lu­tion­naire pour l’époque, notam­ment dans sa manière de saluer le courage des mères céli­ba­taires.

Matilda et Miss Honey, son insti­tu­trice ©
DR

Quelque part entre la farce cartoo­nesque et le conte de fées moderne, le film de Danny DeVito n’a pas peur de se montrer un brin féroce jusqu’à son happy end où le destin semble enfin répa­rer les injus­tices de l’exis­tence.


L’info en plus : dans son film, Danny DeVito fait un clin d’œil à l’au­teur du roman, Roald Dahl, qui appa­raît dans une photo enca­drée chez Miss Honey, la seule adulte véri­ta­ble­ment récon­for­tante pour Matilda.

Matilda, de Danny DeVito. Dès 7 ans. Durée: 1h38.

l'actrice mara wilson, enfant, assise à une table dans son rôle de Matilda

Vite ! Une idée de sortie en famille

Poterie, Judo, Arts du Cirque...

Continuer votre lecture
recette cookie pepites chocolat Sophie B

Les gros cookies bien récon­for­tants de Sophie B.

Des dorayaki aussi kawaii que dans un Miya­zaki

dorayaki de Patrice Cayuela
A découvrir également
Musiciens Baladi Fest, Heat, Lyon 2e
Se cultiver

Un week-end pour célé­brer la culture du Levant

Tapis Dinette Market, collectif Les Mains
Bonnes adresses

Le collec­tif Les Mains nous régale de créa­tions gour­mandes

grenouille immergée dans une mare, Des espèces parmi Lyon
Se balader

Une balade pour décou­vrir comment les animaux vivent en hiver

Consent choices