Le Guide
des sorties et loisirs des familles
dans la métropole de Lyon
Retour vers le futur
Accueil Se balader Escapades Retour vers le futur
Share

Retour vers le futur

Publié le 15/03/2013

3 artistes de différentes générations présentent des oeuvres poétiques, puissantes et visuelles.

- Supportive, 7 écrans de 4 mètres par 4 constitués de cristaux liquides alternativement chauffés et refroidis accompagnés de différents documents qui éclairent sur le contexte de l'art-autodestructif et auto-créatif.

- Amoy / Xiamen, collection unique au monde de statuettes chinoise et des installations d'oeuvres et d'objets recyclés.

- Laps, des installations très diverses qui créées un ensemble complexe de signes, de symboles, de motifs...

Des trois artistes actuel­le­ment expo­sés au musée d’Art contem­po­rain de Lyon*, on retien­dra essen­tiel­le­ment le travail de Huang Yong Ping au 2e niveau. Cet artiste français né en Chine inter­roge la notion de muta­tion et de perma­nence, d’an­cien et d’ac­tuel. Cons­ti­tuée d’œuvres monu­men­tales dont on ne sait pas au premier regard si elles sont récentes ou pas, l’ex­po­si­tion Amoy/Xiamen (ancien et nouveau nom d’une cité portuaire) s’amuse à brouiller les pistes. L’ins­tal­la­tion Reptiles, consti­tuée de jour­naux réduits à l’état de papier mâché, symbo­lise les nouvelles du monde qui se salissent et se figent. Couché face à la recons­ti­tu­tion d’un maga­sin d’objets votifs, un éléphant, accom­pa­gné d’un chien, offre une méta­phore de la vie et de la mort. Plus loin, ce sont cinq vautours natu­ra­li­sés qui dévorent les intes­tins d’un boud­dha de bois. Superbe, la collec­tion de statues appar­te­nant au musée des Confluences fait face aux statuettes desti­nées aux touristes. Un mélange des genres et des époques plutôt inté­res­sant. 

*Au 1er niveau, Latifa Echa­khch livre une succes­sion d’ins­tal­la­tions mini­ma­listes et froides qui laissent le visi­teur à la porte de son univers. Plongé dans l’obs­cu­rité, le 3e niveau accueille  des docu­ments en anglais sur l’art auto-destruc­tif et auto-créa­tif de Gustav Metz­ger, ainsi que sa plus grande instal­la­tion lumi­neuse : Suppor­tive. Compo­sée de 7 écrans géants dont les cris­taux liquides réagissent de manière aléa­toire au chaud et au froid, l’œuvre forme une boucle de 17 minutes.

Blan­dine Dauvi­laire

Retour vers le futur
Blaise Adilon

Vite ! Une idée de sortie en famille

Poterie, Judo, Arts du Cirque...

Continuer votre lecture
grenouille immergée dans une mare, Des espèces parmi Lyon

Une balade pour décou­vrir comment les animaux vivent en hiver

Les acti­vi­tés neige de la station fami­liale du Mont Dore

Activités neige station familiale Mont Dore
A découvrir également
Tournage sortie d'usine, Institut Lumière Lyon
Bonnes adresses

On se fait son film à l’Ins­ti­tut Lumière

parapluie animaux Djeco pou enfants
Bonnes adresses

Notre sélec­tion shop­ping sur le thème de la pluie

Musiciens Baladi Fest, Heat, Lyon 2e
Se cultiver

Un week-end pour célé­brer la culture du Levant

Consent choices