Le Guide
des sorties et loisirs des familles
dans la métropole de Lyon
hubert robert grande galerie du louvre, expo Formes de la ruine, musée des beaux arts lyon
Accueil Se cultiver Trois ques­­tions à une média­­trice cultu­­relle du musée des Beaux-arts au sujet de l’expo Formes de la ruine
Share

Trois ques­tions à une média­trice cultu­relle du musée des Beaux-arts au sujet de l’expo Formes de la ruine

Publié le 26/12/2023
Comment rendre Formes de la ruine, nouvelle expo temporaire du musée des Beaux-arts, accessible aux enfants? Réponse de Claire Beyssac, médiatrice culturelle du musée.

Lire aussi sur Grains de Sel: Le musée des Beaux-arts nous fait l’éloge des ruines

Pouvez-vous décrire l’ex­po­si­tion Formes de la ruine en quelques mots ?

C’est diffi­cile pour un sujet aussi vaste. Je dirais qu’on oscille entre la ruine antique “aimable”, usée par le temps qui donne à voir une civi­li­sa­tion passée sur laquelle on s’est construit, et la violence des ruines de guerre contem­po­raines qui résonnent tris­te­ment avec l’ac­tua­lité.

Comment faites-vous pour capti­ver ou sensi­bi­li­ser un jeune public, souvent vola­tile ?

D’abord on choi­sit les œuvres les plus propices pour les enfants. Ensuite on essaie de ne pas simple­ment réci­ter une fiche Wiki­pé­dia mais plutôt d’être dans le récit. On rend la visite inter­ac­tive en essayant de les faire parti­ci­per le plus possible. Par exemple, dans le passage sur les objets de céré­mo­nie Mala­gan, il y a une sculp­ture en forme de tête d’oi­seau. Sur ce genre d’œuvre, on joue beau­coup avec les autres repré­sen­ta­tions symbo­liques d’ani­maux. On utilise pas mal d’ou­tils créa­tifs comme le dessin, le collage, la pein­ture pour sensi­bi­li­ser les plus petits à l’art.

Quelle est votre œuvre préfé­rée dans l’ex­po­si­tion Formes de la Ruine ?

Person­nel­le­ment, j’aime beau­coup les pein­tures anciennes de Pannini et Hubert Robert, ainsi que la « Paesine », une pierre où les oxyda­tions de sel et de manga­nèse dessinent une silhouette de ville améri­caine. Une autre œuvre qui me touche profon­dé­ment est celle de Randa Maddah, une jeune femme syrienne qui s’est filmée en train de nettoyer les ruines de son ancien domi­cile. Progres­si­ve­ment, en ajou­tant des rideaux, une table, une chaise, elle réhu­ma­nise le lieu, se réap­pro­prie sa culture et y remet beau­coup de douceur.

hubert robert grande galerie du louvre, expo Formes de la ruine, musée des beaux arts lyon
Oeuvre de Hubert Robert, Grande galerie du Louvre. Exposition Formes de la ruine, musée des Beaux-arts de Lyon © DR

Vite ! Une idée de sortie en famille

Poterie, Judo, Arts du Cirque...

Continuer votre lecture
Musiciens Baladi Fest, Heat, Lyon 2e

Un week-end pour célé­brer la culture du Levant

En forêt, l’ode du photo­graphe Vincent Munier à la beauté animale au musée des Confluences

Cerf En forêt avec Vincent expo musée des Confluences
A découvrir également
Tournage sortie d'usine, Institut Lumière Lyon
Bonnes adresses

On se fait son film à l’Ins­ti­tut Lumière

Musiciens Baladi Fest, Heat, Lyon 2e
Se cultiver

Un week-end pour célé­brer la culture du Levant

Tapis Dinette Market, collectif Les Mains
Bonnes adresses

Le collec­tif Les Mains nous régale de créa­tions gour­mandes

Consent choices