Le Guide
des sorties et loisirs des familles
dans la métropole de Lyon
Les comédiens de la compagnie Demembrée dans Le Petit Prince
Accueil Se cultiver Spectacles Une adap­­ta­­tion rurale du Petit Prince de Saint-Exupéry
Share

Une adap­ta­tion rurale du Petit Prince de Saint-Exupéry

Mis à jour le 25/10/2023

Savoyarde, la compa­gnie Démem­brée est une habi­tuée du théâtre des Clochards célestes. Elle y joue ce mois-ci son adap­ta­tion du Petit Prince qui, respec­tant le texte origi­nal, déplace son univers sur la terre agri­cole. Rencontre avec Benja­min Groet­zin­ger, son metteur en scène.

Qu’est-ce qui vous a poussé à monter un texte aussi mythique que Le Petit Prince ?

C’est une réponse banale, mais cette envie a commencé pendant le Covid, quand on était enfer­més, assez angois­sés dans nos vies privées et notre boulot. J’ai relu Le Petit Prince et j’y repen­sais en m’en­dor­mant : ce texte est vrai­ment incroyable ! À chaque fois qu’on le relit, il fait renaître des choses très intimes, très poétiques. Au milieu du confi­ne­ment, c’était dingue de lire ça avec tout ce qui se passait : enfer­me­ment, prises de déci­sion hyper-rapides du gouver­ne­ment… Des choses qui réson­naient très fort avec le texte. Comme les comé­diens Johan Boutin et Pauline Drach en rêvaient aussi, on a travaillé le texte et fait une première sortie de rési­dence en mai 2020, en exté­rieur, devant une cinquan­taine de personnes. Ça a cham­boulé les gens, nous aussi : tout le monde était à fleur de peau à cette période. Ça nous a donné envie de conti­nuer.

C’est à ce moment-là que vous avez eu l’idée de trans­po­ser l’his­toire dans le milieu agri­cole ?

Oui, car ça a été assez magique cette sortie de rési­dence ! On était dans un pré magni­fique, près du lac d’Ai­gue­be­lette, et on a vrai­ment tout eu : un vol d’oi­seaux au-dessus de nos têtes, un bruit d’avion, des champs de blé à perte de vue… beau­coup de choses qui faisaient réfé­rence au texte ! On a refait une lecture en s’ima­gi­nant que le pilote pouvait être plutôt un agri­cul­teur et on s’est rendu compte que tout fonc­tion­nait. On a imaginé que cet agri­cul­teur aurait rêvé d’avoir la vie d’un pilote, mais on ne sait jamais s’il l’a vrai­ment vécue ou pas. Au public de se racon­ter l’his­toire qu’il veut !

Avez-vous modi­fié le texte origi­nal ?

À la base, j’étais parti sur l’idée de le réécrire, mais je me suis rendu compte que c’était une très mauvaise idée parce que tout est très bien écrit. On l’a simple­ment allégé un petit peu – car le conte est assez long – pour que les plus jeunes puissent y accé­der.

Comment passe-t-on d’un spec­tacle joué en exté­rieur aux quatre murs d’une salle de théâtre ?

Tom Geor­gel, pianiste jazz et compo­si­teur, a mélangé sa musique poétique et onirique avec des sons de la nature, comme des chants d’oi­seaux, qu’il a enre­gis­trés. Cela crée ce décor exté­rieur. Dans la scéno­gra­phie et les costumes, on a entre­mêlé les univers de l’agri­cul­teur et du pilote. La salo­pette de travail des agri­cul­teurs peut très vite se trans­for­mer en costume d’avia­teur comme celui de Saint-Exupéry. On joue sur cette ambi­guïté : le comé­dien a vrai­ment des bottes d’agri­cul­teur, mais en chan­geant un tout petit peu la lumière, on peut voir un pilote. Autour de lui, il a une brouette, une échelle, un arro­soir… Pour jouer la fleur, il plante ses pieds dans un tas de terre et c’est lui qui devient la fleur.

Comment les enfants réagissent-ils au spec­tacle ?

Ils se laissent bercer par les images et tout à coup, ils chopent une phrase, comme une illu­mi­na­tion hyper-poétique, qu’ils vont ensuite racon­ter à leurs parents. Par rapport à la scène du renard, ils ont des discours incroyables sur l’amitié et, à l’égard du monde, sur les rapports violents entre les hommes et les femmes. Ils sont extrê­me­ment concer­nés par le vivant et nous disent : « On le voit tous les jours que les adultes ne comprennent rien, ne nous écoutent pas ; ils nous disent qu’on est des rêveurs… »

Infos pratiques sur Le Petit PrinceDès 6 ans – Du mercredi 19 au vendredi 21 octobre 2022 à 19h30,
le samedi 22 et le dimanche 23 octobre à 16h30. Théâtre des Clochards célestes, 51 rue des Tables Clau­diennes, Lyon 1er. Tél. 04 78 28 34 43. clochard­sce­lestes.com
Durée : 50 minutes. Tarifs : 8 et 10 €

Propos recueillis par Clarisse Bioud • Photo d’ou­­ver­­ture : J. Pierre Dupraz

Les comédiens de la compagnie Demembrée dans Le Petit Prince
Le Petit Prince par la Cie Démembrée

Vite ! Une idée de sortie en famille

Poterie, Judo, Arts du Cirque...

Continuer votre lecture
Musiciens Baladi Fest, Heat, Lyon 2e

Un week-end pour célé­brer la culture du Levant

En forêt, l’ode du photo­graphe Vincent Munier à la beauté animale au musée des Confluences

Cerf En forêt avec Vincent expo musée des Confluences
A découvrir également
L'idole des petites houles, spectacle de la toute petite compagnie, théâtre des clochards célestes
Se cultiver

Un pois­son nommé Eric Tabarly

Nomi-Nomi au galactic opéra
Se cultiver

Nomi-Nomi chante son bel opéra-rock

Diva Syndicat, compagnie Mise à feu
Se cultiver

Etes-vous capables de citer une femme compo­si­trice?

Consent choices