Pas besoin de gagner les sommets ennei­gés pour s’of­frir une cure de vita­lité, comme chaque hiver, le festi­val Ré-géné­ra­tion nous propose de faire le plein d’air frais. Issues de la région Rhône-Alpes, du nord de l’Ita­lie, de l’Es­pagne, de l’Al­le­magne et du Québec, les compa­gnies invi­tées cultivent la créa­tion théâ­trale sous toutes ses formes. Parmi les 12 spec­tacles de cette 7e édition, nous vous conseillons tout spécia­le­ment :

. Les Petites Chèvres et le loup de Tiziana Lucat­tini (dès 3 ans). Quand un loup moins méchant qu’il n’y parait rend visite à une chevrette rusée dont la maman s’est absen­tée, tout peut arri­ver. Une petite forme théâ­trale où la danse, la poésie et l’hu­mour sont au service de l’ima­gi­naire.

. Gulli­ver de la compa­gnie Le Souf­fleur de verre (dès 8 ans). Véri­table perfor­mance portée par Cédric Veschambre, ce spec­tacle inspiré du Voyage de Gulli­ver, de J. Swift, utilise la vidéo avec beau­coup d’in­gé­nio­sité. Un voyage philo­so­phique qui invite à cogi­ter.

. L’His­toire de Clara par la compa­gnie (Mic)zzaj et Bim Bom théâtre (dès 10 ans). En 1942, Clara est encore bébé quand sa famille est dépor­tée. Elle sera sauvée grâce à une longue chaîne humaine. À partir du texte de Vincent Cuvel­lier, Olivia Kryger et deux musi­ciens brui­teurs composent un “ concert narra­tif sous casques ”. Suspendu au récit de la comé­dienne qui fait vivre tous les person­nages derrière son micro, chaque spec­ta­teur équipé d’un casque audio est plongé dans cette histoire émou­vante. Un très beau moment.

. Kiwi du Théâtre de la tortue noire (dès 12 ans). Aban­don­née par sa famille, une ado trouve refuge auprès d’un gang qui lutte pour sa survie. Utili­sant leurs mains et quelques objets, deux comé­diens marion­net­tistes donnent vie aux person­nages de ce conte réaliste.

. Enfin, cette année encore, les coif­feurs-sculp­teurs de la Compa­nyia Osadia proposent aux  spec­ta­teurs des perfor­mances capil­laires spec­ta­cu­laires. 

Blan­dine Dauvi­laire