À peine réveillé par ce timide prin­temps, le Parc de Lacroix-Laval paresse un peu en atten­dant l’été ; ses vastes plaines, valons, et zones boisées, son somp­tueux château, son élégant jardin pota­ger somno­lent… mais cette douce léthar­gie va bien­tôt être trou­blée… D’abord par des chants médié­vaux pour rester dans le tempo des lieux. Puis, une voix accé­lère la cadence, il s’agit du cours de zumba géant qui commence. Les rythmes s’en­chaînent sur le podium, entre capoeira et claquettes. Un doux fumet vous surprend ? Sont-ce les très jeunes maîtres queux qui se défient pour concoc­ter des plats succu­lents, des sucettes et des gâteaux irré­sis­tibles, pendant que d’autres s’élèvent dans les cieux, à bord d’une mont­gol­fière (captive). Un peu plus loin, souffle un petit air frais du Grand Nord, certains s’im­pro­visent cher­cheur d’or, chevauchent des poneys sous l’oeil des rapaces venus pour un vol de démons­tra­tion.  On apprend égale­ment toutes sortes de métiers : du jardi­nier au chape­lier, en passant par le montreur de marion­nettes.  Autant dire que ces deux jour­nées seront l’oc­ca­sion rêvée de tester gratui­te­ment tout un panel d’ac­ti­vi­tés de loisirs propo­sées dans le Rhône et de (re)décou­vrir ce grand parc de 114 hectares qu’ap­pré­cient notam­ment les pipis­trelles durant les nuits d’été…



Tout le programme ici

Vincent Jadot