Pour ce festi­val dédié au solo, une quin­zaine d’ar­tistes venus de France et d’Eu­rope inves­tissent le temps d’un week-end la montée de la grande côte dans le centre de Lyon. Au programme : arts de la rue, musique, danse, cirque…

 Village de l’en­tres­sort : Espla­nade de la grande côte.

– En continu Samedi de 15h à 20h  / Dimanche de 15h à 19h avec Le solo du spec­ta­teur , Chorale voix si voix la, chant, une chorale rien que pour vous, sous la yourte , le temps d’une chan­son, dès 7 ans.

Rencontre , cie Etc…Art, entre­sort  en cara­vane, une panne dans le désert, une rencontre, un homme, un petit garçon et un mouton, dès 9 ans.

À l’Or­ni­tho­rinque

– Samedi à 16h30 et 17h30 et dimanche à 16h et 17h30, Richard Z : Chant, guitare et grosse caisse pour voya­ger avec le serpent à sonnette voleur qui ne peut s’em­pê­cher de sonner, le moineau jamais content en mal de recon­nais­sance ou encore le vélo Picasso et son ami le lampa­daire Valère , dès 3 ans.

À la Librai­rie à Titre d’ailes

– Samedi à 15h30 et 16h30 et dimanche à 15h00 et 17h00, Lecture de contes, dès 6 ans.

Montée  de la grande côte

– Samedi à 16h et 18h30 et dimanche à 15h et 17h00, Une vrai visite de la Grande-côte, avec le profes­seur Oleg, dès 10 ans.

Place o’chat

– Samedi à 17h, René renaît, cie Tout est son contraire : Fable contem­po­raine, René est un SDF soli­taire. Il a élu domi­cile sur un terrain vague, derrière une palis­sade, à proxi­mité d’une décharge publique. Installé ici depuis un certain temps rien ne le prédis­pose à partir. Il évolue dans sa routine quoti­dienne et vaque à ses occu­pa­tions… Dès 10 ans.

– Dimanche à 18h30, Frigo, cie Dis bonjour à la dame. Un clown pous­sant un pesant frigo entre en scène. Il marque une pause avant même d’avoir commencé, respire un bon coup, puis se lance : Embarque­ment immé­diat pour une course lente à l’ex­ploit déri­soire, suite de prouesses vaines et de numéro ratés ! Dès 8 ans.

Jardin de la grande côte,

– Dimanche à 16h30, Le jardin clas­sique, Musique clas­sique. Les solistes inves­tissent les jardins de la montée pour le plai­sir de nos oreilles. Dès 3 ans.