Avis aux déçu(e)s de la quin­zaine cannoise, lassé(e)s de la montée des marches et des monda­ni­tés de la Croi­sette : le quar­tier Charité Belle­cour fait son festi­val et déroule le tapis rouge à tous ceux qui souhaitent (re)décou­vrir ses rues, ses commerces, ses créa­teurs…

Au programme : de l’aven­ture, avec un jeu de piste histo­rique (conçu par Grains de Sel) sous forme de rallye urbain en famille et des mots mystères à décou­vrir.

Mais aussi du glamour, façon fashion week (-end) : un défilé de mode sera orga­nisé avec des créa­teurs du quar­tier. En première partie, tous ceux et celles qui le souhai­te­ront joue­ront les mannequins d’un jour, en défi­lant avec leurs propres créa­tions, réali­sées en custo­mi­sant des vête­ments de récup’ (au cours d’un atelier animé par un costu­mier de théâtre).

Inutile de craindre de rester à la porte de soirées trop hypes et trop privées. Les festi­va­liers pour­ront à loisir dégus­ter aussi bien des pâtis­se­ries orien­tales que des sundaes person­na­li­sés, de bons crus comme des jus de fruits bio. 

Commerçants, arti­sans, créa­teurs, artis­tes… ouvri­ront leurs portes et anime­ront pour certains des ateliers. Inutile, par exemple, de courir place Vendôme déva­li­ser les joailliers, vous pour­rez enfi­ler vous-même des perles fines et vous parer d’un superbe collier. Des concerts, des tours de magie pour animer les soirées et le dimanche, un brunch géant* pour se requinquer après tant de festi­vi­tés.

Vincent Jadot