Les joueurs sanglés dans un harnais à coulisse, ne peuvent se dépla­cer, comme au baby-foot, que laté­ra­le­ment.