Les 14 et 15 septembre, les Jour­nées du patri­moine vous invitent gratui­te­ment à pous­ser les portes de lieux pres­ti­gieux ou inso­lites près de chez vous. Sélec­tion de sites à décou­vrir entre ombre et lumiè­re…

 
 
> Le TNP, côté coulisses 
Pour la première fois depuis sa réou­ver­ture en 2011, le Théâtre natio­nal popu­laire parti­cipe aux Jour­nées du patri­moine. Une belle occa­sion de décou­vrir cette insti­tu­tion mythique de l’his­toire du théâtre en France, asso­ciée au nom de Jean Vilar et à la décen­tra­li­sa­tion. Venez décou­vrir l’en­vers du décor tech­nique en visi­tant les cages de scène et les coulis­ses… Admi­rez aussi, si vous ne la connais­sez pas déjà, la grande salle en forme de coquille Saint-Jacques, nommée Roger Plan­chon en hommage à celui qui lia durant 30 ans sa desti­née au TNP. La visite guidée vous mènera égale­ment dans les loges, là où se préparent dans l’in­ti­mité les comé­diens et où monte le trac avant l’en­trée en scène… Sans doute y senti­rez-vous flot­ter l’âme de grands artistes. Le samedi soir, profi­tez aussi du bal sur la place Lazare-Goujon (à 20h), avec le très entrai­nant groupe Le Bal des Martine.

Visite du TNP 
Durée 1h. Toutes les heures, samedi de 10h à 16h, dimanche de 11h à 17h.
8, place Lazare Goujon, Villeur­banne. 
Tél. 04 78 03 30 30. www.tnp-villeur­banne.com

 
 
> À la mine, petit cher­cheur d’or !
La belle histoire commence il y a un peu plus de 400 ans, dans un petit hameau, entre Lyon et Saint-Étienne. Médusé, un paysan décou­vrait, dans son champ, un caillou broché d’or. Pour faire vivre la mémoire des mineurs de Bissieux, l’as­so­cia­tion La Mine d’Or vous invite à un voyage dans le temps. La visite guidée itiné­rante (sur 5 kilo­mètres) nous entraîne d’abord sur le site à ciel ouvert des mines d’or de l’époque de la Renais­sance. Décou­vrez la vie des mineurs et les tech­niques d’ex­trac­tion. Vous appren­drez aussi qu’une coupe d’or extraite de la gale­rie avait été offerte à Marie de Médi­cis, lors de son mariage à Lyon avec Henri IV en 1600. Munis de lampes fron­tales et de casques, arpen­tez ensuite les gale­ries souter­raines de la mine d’an­ti­moine de la fin du XIXe siècle. Vous suivrez les rails où circu­laient les wagon­nets qui trans­por­taient ce mine­rai très utile à la fabri­ca­tion des chemins de fer. La visite se termi­nera par une démons­tra­tion (en costumes) d’ar­chéo-métal­lur­gie. Avant de repar­tir, les plus jeunes se verront remettre un diplôme de petit mineur. 

Mines d’or et d’an­ti­moine 
Dès 7 ans.
• Visite des mines : le samedi à 15h, le dimanche à 10h et 14h. Départ depuis la mairie de Saint-Joseph dans la Loire (40 mn de Lyon). Prévoir des bottes. 
• Atelier d’ar­chéo­mé­tal­lur­gie : le dimanche de 10h à 12h et de 14h à 17h30. Dès 7 ans.
http://mine­dor-bissieux.reseau­de­sas­so­cia­tions.fr

 
> Les dessous cachés du péri­phé­rique
Vous faites sans doute partie des 44 millions d’au­to­mo­bi­listes qui empruntent chaque année le péri­phé­rique nord, cette voie rapide de 10 kilo­mètres qui traverse Lyon, dotée de 4 tunnels, 2 viaducs, 7 portes, 2 péages. À l’oc­ca­sion des Jour­nées du patri­moine, passez donc de l’autre côté de la barrière, pour décou­vrir cette four­mi­lière où une centaine de personnes travaillent dans l’ombre. Vous pour­rez visi­ter le poste de comman­de­ment et de surveillance du réseau avec ses multiples écrans. On vous dévoi­lera aussi les scéna­rios en cas de panne et d’in­ci­dent. Vous pour­rez même faire une visite virtuelle de l’in­ter­tube et voir deux films sur la construc­tion de l’ou­vrage et les métiers du péri­phé­rique. Une petite navette vous conduira ensuite sur l’im­pres­sion­nant site tech­nique de venti­la­tion des tunnels. Pour les enfants plus petits ou ceux qui ne souhaitent pas faire la visite in situ, un atelier est proposé, animé par le Ludo­pole. Place aux Lego et aux camions pour abor­der le thème de la sécu­rité dans les tunnels. 

Péri­phé­rique nord 
Visite de 9h à 17h sur réser­va­tion auprès de [email protected]­penly.fr 
Préci­ser JEP, vos coor­don­nées et le nombre de parti­ci­pants. Pièce d’iden­tité obli­ga­toire. www.openly.fr

 

> La magie d’an­tan

C’est un lieu au charme d’an­tan, propice à la flâne­rie et à la rêve­rie. On pénètre d’abord dans un immense parc arboré, dessiné par le paysa­giste Linos­sier. Entrez ensuite dans la villa qui abrita la famille de Marius Berliet. Le célèbre indus­triel auto­mo­bile avait fort bon goût, puisqu’il confia aux artistes Jacques Gruber et Louis Majo­relle la déco­ra­tion de sa villa, dans un style art nouveau (unique à Lyon). Vesti­bule, bureau, salle à manger et salon, décou­vrez l’in­té­rieur de la char­mante demeure Berliet. Vous ne serez pas au bout de vos surprises lors de cette visite – expo­si­tion consa­crée aussi aux voitures de collec­tion, avec de beaux spéci­mens dans le jardin.

Visite de la villa Berliet 
Samedi et dimanche, de 10h à 18h. 39, avenue Esqui­rol, Lyon 3e
Tél. 04 78 54 15 34. www.fonda­tion­ber­liet.org

Aude Spil­mont