LA vois de la pianiste de génie accom­pagne les deux quatuors de la soirée : le premier dansé par le compa­gnie d’Abou Lagraa, la seconde par le Ballet contem­po­rain d’Al­ger à la tech­nique Hip-Hop.