La comé­dienne, entou­rée de deux mani­pu­la­teurs, d’un tableau, d’un piano, d’un pois­son rouge et d’une théière, nous dessine le monde et nous ærévèle les méca­nismes de pensée.