Situé entre le campus de la Doua et le Rhône sur 45 hectares, le parc de La Feys­sine à Villeur­banne propose un espace nature très boisé et non envahi par une foule de prome­neurs. Le 17 mai prochain, les Bons Plants entre­ront en scène dans le parc pour fêter, comme chaque année, la biodi­ver­sité et la convi­via­lité. Des inter­ven­tions burlesques et musi­cales égaye­ront l’après-midi. Pour les enfants dès 3 ans, des ateliers et acti­vi­tés s’en­chai­ne­ront tambour battant. Ils pour­ront s’ini­tier aux joies de la pêche à la ligne, grim­per en toute sécu­rité aux arbres, tout connaître des petites bêtes qui peuplent le parc, comme la cocci­nelle, enquê­ter sur la vie palpi­tante des plantes, brico­ler des totems, fabriquer des instru­ments de musique à l’aide de tiges creuses, cailloux, coquilles et éclats de bois… Les balades en calèche ou en voiture à pédales feront sans doute le plein d’adeptes, avant le pique-nique concert sous les marron­niers, en compa­gnie de Gus à la guitare et de Manu au chant. Mais les autres occa­sions de se rendre au parc de La Feys­sine ne manquent pas. Deux mercre­dis par mois, suivez les guides des Anim’Feys­sine pour une balade décou­verte théma­tique. Le 7 mai, la séance « l’arbre à palabres » entrai­nera les enfants à la cime des arbres pour une confé­rence au sommet. Sujets au vertige s’abs­te­nir ! Le 21 mai, munis­sez-vous d’un appa­reil photo et partez avec la FRAPNA immor­ta­li­ser les plus belles ou les plus énig­ma­tiques fleurs du parc. Des trésors sont sur le chemin. 

 

Aude Spil­mont