Depuis 1 an, une femme coif­fée de bois de cerfs est aperçue dans le quar­tier de La Soie, aux fron­tières de Villeur­banne et de Vaulx-en-Velin… 
Elle cherche à commu­niquer en dessi­nant à la craie, au char­bon de bois… 
Elle arpente la ville, laisse des traces sur les murs, dans le métro, dans notre agen­da… 
Mais que veut-elle ? Qu’a-t-elle à nous dire ?

Grains de Sel soutient cette fable urbaine et en appelle à votre imagi­na­tion parti­ci­pa­tive. 
Les dessins en noir et blanc collec­tés lors des « Fabu­la­tions pédestres péri­phé­riques » sont à parta­ger en famille, entre enfants et amis…

Aidez-nous à imagi­ner l’his­toire de la Femme qui…, livrez-nous votre inter­pré­ta­tion, confiez-nous le résul­tat de vos réflexions…

 
Il était une fois une Femme, 
Une femme qui appa­raît puis dispa­raît.
Qui dessine sur les murs de la ville.
Qui sème des graines dont raffolent les pigeons. 
Qui utilise un alpha­bet loin­tain : le Tifi­nagh.
Une Femme Qui…
Il était une fois un quar­tier,
Qui découvre un matin une nouvelle habi­tante : la Femme Qui.I
 
 
> Textes et formes libres dans la limite d’une page A4 sont à envoyer à [email protected]­grains­de­sel.com ou à KompleXKa­phar­naüM, témoins de cette histoire : [email protected] avant le 6 octobre 2014.

Ne manquez pas notre rendez-vous dans le numéro d’oc­tobre de Grains de Sel pour une rencontre excep­tion­nelle avant le dénoue­ment final des 11 et 12 octobre.