Pour Amélie, chaque rencontre avec un acces­soire ou un meuble est un coup de foudre. Elle chine les objets (livres, jouets, bureaux, étagères et autres objets de déco­ra­tion pour enfants) qui font vibrer, qui ont une âme : «  Choi­sir du mobi­lier vintage, c’est croire en la beauté de l’im­per­fec­tion, tour­ner le dos à l’ob­so­les­cence ». Voilà pourquoi chaque objet est proposé « dans son jus », nettoyé et traité, mais sans avoir subi de trans­for­ma­tion, afin de respec­ter sa person­na­lité et la patine du temps. Son showroom tempo­raire ouvre chez Datta le 7 octobre, avant de pouvoir chiner en ligne sur www.mein­lie­ber.fr

Aude Spil­mont