Dans l’en­fer des tran­chées de 14–18, l’ima­gi­na­tion aidait certains à suppor­ter l’hor­reur de la guerre. Un jeune garçon va oppo­ser sa fantai­sie, ses rêves et son pouvoir d’ima­gi­na­tion face à la logique impla­cable de l’es­prit mili­taire.