Le musée de la Mine du puits Couriot a inau­guré son nouveau parcours patri­mo­nial en décembre 2014. Plus de salles ouvertes à la visite et 1 000 m2 d’ex­po­si­tion supplé­men­taires retracent l’his­toire du site et rendent hommage à La Figure du mineur. Pour ne pas oublier les Gueules noires de la Loire.

Blan­dine Dauvi­laire


Le site “Couriot” propo­sait déjà un parcours de décou­verte singu­lier, avec sa gale­rie recons­ti­tuée et la décou­verte d’une série de salles patri­mo­niales. Tout entier tourné sur la décou­verte du site, des tech­niques minières, et de la vie des hommes au travail, il ne permet­tait pas de décou­vrir les collec­tions du musée et d’ex­plo­rer plei­ne­ment l’aven­ture minière du bassin et ses liens avec le terri­toire stépha­nois.

Ces nouveaux espaces muséo­gra­phiques vont donc répondre à la curio­sité des visi­teurs, et donnent une nouvelle dimen­sion à Couriot. Ainsi, par exemple, une maquette tactile permet de mesu­rer l’im­por­tance du site à son apogée, un diapo­rama de revivre les grandes étapes de déve­lop­pe­ment de Couriot et la grande cimaise retrace pas à pas les moments-clés de son histoire.
Dans les collec­tions présen­tées, la part belle est faite aux objets que la société anonyme des Mines de la Loire a mis en avant.