Une sorte d’opéra a capella où tout le monde chante en même temps, chacun crie plus fort que l’autre pour racon­ter l’his­toire de la pièce. Mais comment s’y prendre pour que chacun puisse dire sa version des faits sans que ce soit la caco­pho­nie complète ?