À partir de la situa­tion tragique de l’aban­don des deux enfants dans la forêt, on inter­roge la rela­tion soeur-frère, les liens frater­nels d’amour et de haine, qui déter­mine notre manière d’être. Ici Gretel est la plus âgée, la grande soeur à qui on demande de comprendre et d’être raison­nable.