Dans ce clas­sique revi­sité, Cyrano-Guignol n’a pas de nez… mais gare à qui ose lui en parler !