Il est une créa­ture qui hante les jours et les nuits des enfants. Un animal à la répu­ta­tion sangui­naire, aux crocs poin­tus et aux griffes acérées. Depuis plusieurs géné­ra­tions, le loup est la figure reine des peurs enfan­tines, entre conte et réalité. Le programme présenté par La Chouette du cinéma (La Chouette entre veille et sommeil, Le Vent dans les roseaux) met en lumière cette bête mythique dans six courts-métrages envoyant valser les stéréo­types.

Premiers fleu­rons de Loups tendres et loufoques, C’est moi le plus fort et C’est moi le plus beau sont des adap­ta­tions des livres jeunesse de Mario Ramos. Terreur de la forêt à la préten­tion sans égale, le loup impres­sionne les plus fragiles, les plus humbles, avant d’être ridi­cu­lisé à chaque fin de récit. Les tout-petits riront de le voir en prendre pour son grade. Puis, dans Trop petit loup, le réali­sa­teur Arnaud Demuynck dévoile un enfant trop pressé de gran­dir. En se confron­tant à plus malin que lui, le jeune héros apprend qu’il ne faut pas brûler
les étapes…

Pastiche réussi du Petit Chape­ron rouge, Le Retour du grand méchant loup joue avec les codes bien connus du conte popu­laire pour une version dans laquelle le loup gour­mand adore les petits choux ! Quant à Grand Loup & Petit Loup, il brille autant par son graphisme que la dyna­mique de ce duo impro­bable sur le thème de la diffé­rence et du vivre-ensemble. Le programme se clôture avec Prome­nons-nous, un entraî­nant cache-cache en famille sur une mélo­die bien connue. Les plus jeunes vont adorer.

→ Dès 3 ans, durée : 52 min. • Sortie: 16 octobre

Par Nico­las Schiavi