Par Thomas Périllon /

Que vous soyez passé à côté d’un film culte lors de sa sortie en salle ou que vous ayez envie de parta­­ger un bon moment de cinéma avec vos enfants, la rubrique Mon ciné-club vous propose de (re)décou­­vrir des films incon­­tour­­nables, faciles à déni­­cher et à vision­­ner en famille. Ce mois-ci : Santa & Cie, d’Alain Chabat, sorti en 2017.

En Lapo­nie, le Père Noël, égale­ment connu sous le nom de Santa Claus, mène une vie douce et heureuse aux côtés de son épouse, Wanda. Alors que les réjouis­sances de fin d’an­née approchent, ils épluchent le cour­rier des enfants du monde entier tandis que des milliers de lutins et de lutines s’af­fairent à la confec­tion des cadeaux et la prépa­ra­tion de leur expé­di­tion. Soudai­ne­ment, ces derniers s’ef­fondrent l’un après l’autre, frap­pés par la même mala­die mysté­rieuse. Un seul remède pour les remettre sur pied :  de la vita­mine C, que Santa est contraint d’al­ler cher­cher … à Paris.

Un vaccin contre la moro­sité

2020 a été éprou­vante pour les nerfs et la pers­pec­tive de passer les fêtes en tout petit comité ressemble à un oasis de bien-être qui se profile à l’ho­ri­zon de cette fin d’an­née parti­cu­lière. Logique­ment, outre les succu­lents plats qui vien­dront garnir les tables fami­liales, on aura à cœur de savou­rer ces moments passés ensemble et, peut-être, de s’ac­cor­der une pause diver­tis­sante devant un film popu­laire qui réchauffe les cœurs. En cela, Santa & Cie a tout de l’an­ti­dote contre la moro­sité. Devant et derrière la caméra, on retrouve le trublion de la troupe des Nuls, Alain Chabat.

Sans surprise, son film est fidèle à son esprit farceur, bon enfant, qui ne rit jamais aux dépens de ses prota­go­nistes mais avec eux, sans tomber dans les stéréo­types. Rares sont les cinéastes encore capables d’al­lier ainsi l’hu­mour et l’émo­tion. Avec l’agi­lité d’un renne qui s’en­vole vers les cieux, Chabat façonne un diver­tis­se­ment popu­laire avec sa part de merveilleux (l’in­tro­duc­tion féérique annonce la couleur) et de déso­pi­lant, et s’en­toure d’une belle distri­bu­tion de comé­diens recon­nus (Audrey Tautou, Pio Marmaï, Golshif­teh Fara­ha­ni…)

Dans sa hotte, Santa Chabat réunit tous les ingré­dients d’un film de Noël visuel­le­ment écla­tant qui amuse avec bien­veillance, tout en livrant quelques apar­tés socio­lo­giques. Et à quelques semaines de la distri­bu­tion tant atten­due d’un vaccin qui nous sortira peut-être d’un inter­mi­nable tunnel sani­taire, l’on a envie de voir comme un présage cette quête soli­daire de milliers de tubes de vita­mine C qui guéri­ront les lutins et sauve­ront ainsi Noël.

__________

L’info en plus

De nombreux invi­tés de renom, comé­diens et humo­ristes, peuplent Santa & Cie. Ainsi, les plus atten­tifs aper­ce­vront dans le désordre Jean-Pierre Bacri, Patrick Timsit, Grégoire et David du Palma­show, Kyan Khojandi, Bruno Sanches… et même la propre fille du réali­sa­teur, Louise.