Début avril, la 23e Fête du livre jeunesse de Villeur­banne réunira une cinquan­taine d’au­teurs.es et d’illus­tra­teurs.trices jeunesse pour des rencontres, spec­tacles et ateliers. Une fête joyeuse et popu­laire, la dernière de Gérard Picot, direc­teur artis­tique et fonda­teur du festi­val, qui tire sa révé­rence. Inter­view.

« Gran­dir » sera le thème de cette édition. Pourquoi ce choix ?

C’est telle­ment compliqué de gran­dir ! C’est bourré de trau­ma­tismes. Et pour­tant, l’en­fant arrive toujours à s’émer­veiller… Et puis, gran­dir, on le fait toute notre vie. On n’en sort pas de ce lien à l’en­fance : on traîne nos boulets, on se demande ce qu’on a fait de nos promesses d’en­fant. Tous les auteurs invi­tés cette année ont traité cette notion de gran­dir, avec ce que ça implique de bonheur et de diffi­culté.

Un mot sur l’in­vi­tée d’hon­neur, Magali Le Huche ?

Magali est appré­ciée autant en CP avec Jean-Michel le Cari­bou qu’au collège avec la bande dessi­née Nowhere Girl, qui raconte comment les Beatles l’ont sauvée de l’échec scolaire quand elle avait 11 ans. Elle dit aux enfants qu’ils peuvent tout faire dans la vie, qu’ils doivent avoir confiance en eux. C’est ça la Fête du livre jeunesse : des moments d’in­ti­mité avec les auteurs, une jubi­la­tion parta­gée pour que les enfants disent : « C’est quand la prochaine ? » À la Maison du livre, elle va créer toute une expo­si­tion qui va envoyer du lourd ! Ses albums y seront décli­nés en quatre univers colo­rés, avec le rez-de-chaus­sée consa­cré à Jean-Michel le Cari­bou.

Quels sont vos coups de cœur ?

Les Souf­fleurs vont amener la poésie au creux de l’oreille du public en lui chucho­tant des poèmes. Et nous allons balan­cer 50 000 poèmes du haut de la Maison du livre pour danser sous une pluie de poésie ! Côté spec­tacles, il y aura La Plus Petite Grande Roue du monde, une roue de huit mètres acti­vée par un fou furieux hila­rant, et la Ratten­fan­fare : des musi­ciens dégui­sés en rat qui vont se glis­ser parmi le public… On veut désa­cra­li­ser le livre, que les enfants voient que les adultes peuvent les faire triper, mais aussi qu’ils soient acteurs : ils co-anime­ront les débats parce qu’ils posent les vraies ques­tions, des ques­tions sans filtre. Et ça fait des merveilles.

Jean-Michel se réveille © Magali Le Huche

C’est votre dernière année à la tête de la Fête après 23 ans. Quel est votre senti­ment ?

J’ai eu pendant 23 ans des condi­tions de travail idéales. Mon métier, c’est de dire que tout est possible. Je ne suis pas sûr que le prochain direc­teur artis­tique aura la même liber­té… Mais ce n’est pas parce que c’est ma dernière Fête du livre à Villeur­banne que c’est ma dernière ! J’aime les défis : à Lyon, il n’y a rien sur la poésie pour les enfants… Comment souhai­tez-vous voir évoluer la Fête du livre jeunesse? Prenez-en soin. Et restez fou ! On a créé une fête du livre respec­tée qui attire les éditeurs. Beau­coup sont mena­cées par les poli­tiques, comme celle de Saint-Priest qui n’existe plus. J’es­père que les élus donne­ront les moyens de réali­ser de belles choses. Pour moi, il faut finir sur du Picot, et du Picot, il va y en avoir! Je vais plier le game !

Une fête qui promet bien des surprises

Deux jours durant, petits et grands pour­ront rencon­trer les auteurs.es qui les font gran­dir : Serge Bloch, Delphine Perret, Emma­nuelle Houdart, Claire Gara­lon ou encore Magali Le Huche. L’au­teure de la série Paco et de Jean-Michel le Cari­bou dessi­nera en direct lors du concert d’inau­gu­ra­tion de l’École natio­nale de musique, avant de lais­ser place aux marion­nettes du spec­tacle parti­ci­pa­tif Le Ballet du montreur. Tout au long de la Fête, des ateliers créa­tifs seront propo­sés par des illus­tra­teurs ou des étudiants de l’école Émile Cohl, et l’équipe de l’ar­tiste JR photo­gra­phiera les enfants en train de dévo­rer leur livre préféré avant d’af­fi­cher les portraits sur les murs de la ville. À vos bouquins !

© Magali Le Huche

Infos pratiques

23e Fête du livre jeunesse de Villeur­banne, les samedi 2 et dimanche 3 avril de 10h à 19h, à la Maison du livre, de l’image et du son et plusieurs lieux de Villeur­banne. Tout public. Programme complet sur fete­du­livre.villeur­banne.fr.

Article rédigé par Louise Reymond • Photo d’ou­ver­ture : © DR