De spec­tacles en racon­toirs, les enfants et leurs parents picorent des petites histoires toute la jour­née du samedi 26 novembre au Pola­ris. De quoi s’éva­der ébahis, mais aussi apprendre à conter grâce à quelques ateliers.

Appel à toutes les petites oreilles : on va racon­ter des histoi­res… en musique, en voix, ensemble, en large et en travers grâce à sept spec­tacles, six contes et six ateliers pour une jour­née hors du monde au Pola­ris. Des aven­tures drôles ou poétiques pour rêver et rire à tout âge, parmi lesquelles celle de Yves et Guy Prunier dans Attrac­tions lunaires, dès 8 ans. Accom­pa­gnés par le quatuor Séléné, ils racontent en musique et en jeux de mots une drôle de péri­pé­tie spatiale.

Une prin­cesse qui ne rêvait pas de se marier

À voir dès 6 ans : on connais­sait la prin­cesse qui se grat­tait les fesses d’Henri Dès, voici main­te­nant La Prin­cesse qui n’ai­mait pas. Comme elle a réussi une mayon­naise, ses parents pensent qu’il est temps de la marier. Las, elle épluche sur scène les 840 lettres de préten­dants qu’elle a reçues, sous la surveillance de ses parents, sculp­tures marion­net­tiques indé­bou­lon­na­bles… Johanny Bert à la mise en scène et Caro­line Guyot dans le rôle d’une prin­cesse à l’étroit dans sa robe de fanfre­luches inter­rogent ainsi le mariage dans les contes de fées.

Un conte musi­cal et de toutes petites histoires

Aux plus petits, la Compa­gnie Où sont les sons propose un joli conte musi­cal sur l’ab­sence, tout en jeu de voix, chant, contre­basse et violon­celle. L’his­toire de Tchika Toum qui part à la recherche de la vieille Mamou­chka qui s’en est allée avec ses chan­sons. En chemin, elle collecte un éven­tail de nouveaux sons pour créer sa propre musique. Idéals pour les 3–5 ans, les racon­toirs, formules courtes et inti­mistes de 20 minutes, réunissent les enfants autour d’un·e conteur·euse pour des détours rigo­los aux côtés de dix petits loirs, de la lune qui plonge dans une marre, de mains qui dansent…

Des ateliers acces­sibles dès 2 ans

Côté ateliers, les enfants deviennent cette fois les acteurs des histoires en les fabriquant tous ensemble, guidés par un·e conteur·euse. On fredonne et on bruite en mani­pu­lant des bâtons de pluie et autres petits instru­ments dans Chan­tons sous la pluie, dès 2 ans ; on invente un conte par le pliage de papiers dans Histoires brico­lées dès 4 ans ; on réin­vente des contes célèbres dans Chemin de conte dès 7 ans. Et entre deux histoires, il y aura encore des histoires grâce à la sélec­tion de livres présen­tée par la librai­rie jeunesse À Titre d’aile et une cabane toute blanche qui n’at­tend qu’une chose : être couverte de couleurs.


Dites Ouïes.Dès 2 ans. Le samedi 26 novembre 2022. Tarif : 4 € / spec­tacle, 2 € / racon­toir.
Spec­tacles : Attrac­tions lunaires, à 18h, durée 1h – La Prin­cesse qui n’ai­mait pas, à 14h, durée 45 min – Tchika Toum & Mamou­chka, à 10h, durée 35 min.
Ateliers à 15h et 17h, à partir de 2 ans, à réser­ver sur place dès le matin.
Le Pola­ris, 5 avenue de Corbetta, Corbas. Tél. 04 72 51 45 55. lepo­la­ris.org

Article rédigé par Louise Reymond • Photos d’ou­­­ver­­­ture : La Prin­cesse qui n’ai­mait pas © Lingen­held Horric