Décou­vert il y a plusieurs semaines par les habi­tants et prome­neurs des quais du Rhône qui ont pu en suivre les travaux, l’Île Ô, nouveau théâtre flot­tant, a ouvert ses portes samedi dernier. Prin­ci­pa­le­ment dédié aux enfants, il leur propose des spec­tacles de théâtre et des ateliers de pratique artis­tique, dans un cadre vrai­ment inso­lite.

Ce n’est ni bateau, ni une péniche, mais “un bâti­ment flot­tant” comme aime à le rappe­ler Jean-Philippe Amy, comé­dien, metteur en scène et co-fonda­teur, avec David Lahille, de l’Île Ô, 19 ans après avoir monté le Pata’­dôme, son autre salle de spec­tacles, à Irigny. Le duo avait à cœur de déve­lop­per une offre cultu­relle à desti­na­tion des tout-petits dans le centre de Lyon, et notam­ment dans ce 7e arron­dis­se­ment où “15% de la popu­la­tion a moins de 5 ans.” Leur program­ma­tion jeune public rayonne donc désor­mais sur ces deux lieux, regrou­pés sous le nom de Scènes ôtre­ment.

Si l’Île Ô n’est pas un bateau, l’eau fut “une obses­sion” tout au long de son élabo­ra­tion. “L’eau peut faire peur aux adultes, mais pas aux enfants, affirme Jean-Philippe Amy. C’est un élément qui les rassure natu­rel­le­ment.” Une notion de confort et de tranquillité qui va accom­pa­gner l’en­fant dans sa première expé­rience de spec­ta­teur, “un acte fonda­teur.”

Lire notre inter­view de Jean-Philippe Amy, cofon­da­teur et direc­teur de l’Île Ô.

Deux salles de théâtre pour les tout-petits

De l’ex­té­rieur, le bâti­ment pour­rait faire penser à un iceberg. A l’in­té­rieur, une fois le ponton fran­chi, le bois est omni­pré­sent, clair et chaleu­reux. Au rez-de-chaus­sée, on trouve un espace restau­ra­tion et le Petit théâtre, de 78 places, qui accueille les pièces au format inti­miste dédiées aux moins de 3 ans. A l’étage, une salle d’ac­cueil lumi­neuse mène au Grand théâtre où se joue­ront des formes plus ambi­tieuses, pour les enfants un peu plus grands. Sublime, cet amphi­théâtre de 244 places est surplombé de grandes vagues en bambou qui, tout en favo­ri­sant l’acous­tique, évoquent le mouve­ment marin ou l’in­té­rieur d’un ventre de baleine. Voilà un décor qui devrait permettre aux enfants de bien accueillir les deux spec­tacles de théâtre visuel de ce premier mois d’ou­ver­ture qui parlent de feu pour l’un et d’eau pour le second.

Deux premiers spec­tacles lumi­neux

Dans Chan­delle (dès 1 an), de la Cie Cara­col Théâtre, la comé­dienne a dressé son campe­ment sur scène. Apeu­rée par le noir et les bruits nocturnes, elle n’ar­rive pas bien à dormir dans son tipi; alors, pour se rassu­rer elle craque une allu­mette et allume une bougie. La voilà partie pour jouer avec le feu, son nouvel ami. Du feu de camp au feu d’ar­ti­fice, ce ballet d’ombres, de lumières et de couleurs va faire briller les yeux des enfants. 

La comédienne Alicia Le Breton, de la compagnie Caracol Théâtre, dans le spectacle d'ombres et de lumières Chandelle
Chan­delle, de la Cie Cara­col Théâtre, explore la théma­tique du feu © DR

Un spec­tacle sur l’eau dans un théâtre flot­tant? Logique! Le très poétique Eau! Eau! Eau! (dès 3 ans) de la Cie Scolo­pendre nous embarque auprès de Lola qui, tout en lavant son linge, rêve de la mer loin­taine. Au son des gouttes, du ruis­sel­le­ment, d’une vague ou d’une chute d’eau, la jeune lavan­dière plonge dans les mondes aqua­tiques, croise leurs habi­tants et se trans­forme elle-même en étrange créa­tu­re… Mélan­geant ombres chinoises et rétro­projec­tions, ce spec­tacle fait l’éco­no­mie du texte pour immer­ger les enfants dans l’ima­gi­naire lié à l’eau, explo­rant ses varia­tions et ses mystères, le temps d’une belle odys­sée musi­cale.

Ombres chinoises et rétroprojections dans le spectacle Eau!Eau!Eau de la compagnie Scolopendre
Le spec­tacle Eau! Eau! Eau, de la Cie Scolo­pendre explore le thème de l’eau, en ombres chinoises et rétro­projec­tions © DR

Des ateliers pour les petit.e.s artistes

La voca­tion de l’Île Ô est de nour­rir les enfants de théâtre, avec des spec­tacles mais aussi des ateliers hebdo­ma­daires et des stages de pratique artis­tique pendant les vacances. Lancés dès ce mois d’ou­ver­ture, avec des cours d’es­sai propo­sés ce mercredi 18 janvier, ils feront l’objet d’un abon­ne­ment valable jusqu’à la fin juin. Parmi ceux-là, l’ate­lier Petit.e artiste est acces­sible dès l’âge de 4 ans et permet­tra aux enfants d’ex­plo­rer leur corps, leur voix et leur imagi­naire à l’aide du théâtre, de la danse, du chant ou encore de l’art du clown. La bonne idée du week-end? Parti­ci­per à un atelier et enchaî­ner avec un spec­tacle.


Spec­tacles:

  • Chan­delle, samedi 21 janvier 2023 à 16h30 et dimanche 22 janvier 2023 à 11h. Durée: 30 min. Tarifs: de 9 à 15€
  • Eau!Eau!Eau, samedi 28 janvier 2023 à 16h30 et dimanche 29 janvier 2023 à 11h. Durée: 30 min. Tarifs: de 9 à 15€

Atelier Petit.e artiste (4–5 ans) le mercredi à 9h et 9h45, 15h15 et 16h, et le samedi à 9h15 et 10h. Durée: 45 min. Tarifs: 190€.

L’Île O, au quai pied du pont Galliéni rive gauche du Rhône, face au 3 avenue Leclerc, Lyon 7e. Infos et billet­te­rie au 04 78 51 48 87 et sur https://www.scenes-otre­ment.com/


Par Clarisse Bioud – Photo d’ou­ver­ture: Théâtre flot­tant l’Île O sur le Rhône, Lyon 7e © DR