Le Guide
des sorties et loisirs des familles
dans la métropole de Lyon
parents séparés: des ateliers de soutien aux enfants
Accueil Bonnes adresses Parents sépa­­rés : des ateliers de soutien aux enfants
Share

Parents sépa­rés : des ateliers de soutien aux enfants

Mis à jour le 04/12/2023

Créé en 2003, le Centre de la Famille et de la Média­tion anime des ateliers pour les
enfants et adoles­cents de parents sépa­rés. Au programme : cinq séances qui leur permettent de nommer leurs émotions, d’ac­qué­rir des outils pour mieux gérer la situa­tion et, surtout, de rester à leur place d’en­fant.

Quand les parents se séparent, les enfants peuvent se montrer tristes, en colère ou bien même anor­ma­le­ment sages. Or, même armés des meilleures inten­tions et poten­tiel­le­ment malme­nés eux-mêmes, les parents n’ont pas forcé­ment les ressources pour les soute­nir à ce moment-là. Pour remé­dier à cette situa­tion, le Centre de la Famille et de la Média­tion propose depuis six ans, des ateliers pour les enfants de 5 à 16 ans, dont les parents se séparent, vont se sépa­rer ou sont sépa­rés depuis déjà quelques années. 

Des ateliers collec­tifs et parti­ci­pa­tifs pour enfants et ados

Quand ce ne sont pas les familles qui nous ont appelé direc­te­ment, ce sont des enfants qui nous sont adres­sés par des avocats, des pédiatres, des psycho­logues ou des travailleurs sociaux”, indique Chris­tine Manis­sol, secré­taire du Centre. Dans tous les cas, l’ins­crip­tion aux ateliers néces­site l’ac­cord des deux parents et l’an­nonce préa­lable aux enfants de leur sépa­ra­tion. D’ailleurs, leur coût – assez élevé – est calculé en fonc­tion des reve­nus des deux parents. 

Les ateliers se décom­posent en cinq séances collec­tives et parti­ci­pa­tives, co-animées par une média­trice diplô­mée d’Etat et une théra­peute fami­liale. “Ce sont des groupes de 6 enfants maxi­mum, répar­tis par tranches d’âge, 5–7 ans, 8–10 ans, 11–13 ans etc., précise Laura Pujol, média­trice du Centre. Au-delà de l’âge, l’équipe fait en sorte de consti­tuer des groupes équi­li­brés, notam­ment en trou­vant des points communs entre les enfants. “Le fait de se retrou­ver parmi ses pairs est très impor­tant.”

parents séparés: des ateliers de soutien aux enfants
Le fait de se retrou­ver entre pairs aide les enfants à se livrer © Mathilda Abou-Samra

Cinq séances entre enfants puis avec les parents

Les quatre premières séances durent une heure et demie. Accom­pa­gnés par les inter­ve­nantes, les enfants commencent par s’in­ter­ro­ger sur ce qu’est une famille quand les parents sont sépa­rés. Ils se penchent ensuite sur leur compor­te­ment vis-à-vis de leurs parents: cherchent-ils à les proté­ger, ont-ils pris le rôle de messa­ger d’un parent envers l’au­tre… ? Puis, ils abordent la ques­tion de leurs émotions, avant de trou­ver le moyen d’ex­pri­mer clai­re­ment leurs besoins à leurs parents. Une étape qui leur demande de se poser des ques­tions comme: “Qu’est-ce qui est le plus diffi­cile pour moi dans la sépa­ra­tion ? Qu’est-ce qui est le plus impor­tant à dire à mes parents?

A chaque séance, les inter­ve­nantes s’ap­puient sur un tas d’ou­tils: des jeux de cartes, du mime, du dessin… qui s’adaptent aux besoins et à la person­na­lité des enfants. 

La cinquième et dernière séance dure, elle, deux heures. C’est celle de la resti­tu­tion devant les parents: “d’abord tous les enfants devant tous les parents, puis des temps indi­vi­duels par famille”, explique Laura Pujol, la média­trice. Ce sont des moments très forts, où tout le monde est très ému. “Mais on insiste auprès des enfants : ils ne sont pas obli­gés de tout dire, de tout montrer, à leurs parents.

L’enjeu de ces ateliers : rester à sa place d’en­fant

Quels sont les retours des enfants sur ces ateliers? “Ils disent se sentir plus forts et mieux comprendre leurs émotions et celles de leurs parents, note Laura. A d’autres enfants, ils peuvent aussi dire qu’il ne faut pas avoir peur de poser toutes ses ques­tions.” Surtout, et c’est la clé de ces ateliers pour la média­trice: “Ils retrouvent leur place d’en­fant. Et si ça n’est pas le cas, on pourra conseiller une orien­ta­tion vers un suivi psycho­lo­gique ou une théra­pie fami­liale.

Lire aussi: TI3RS, l’ap­pli qui garan­tit des échanges sécu­­ri­­sés entre parents sépa­­rés


Centre de la famille et de la média­tion, 10 rue François Dauphin, Lyon 2e. Contact: 04 72 43 06 54. atelier­sen­fants@cf­me­dia­tion.com – cfme­dia­tion.com

Ateliers les mercre­dis après-midi et/ou same­dis matin. Tarifs: de 75 à 500€ l’ate­lier de cinq séances (8h au total).

parents séparés: des ateliers de soutien aux enfants
Le Centre de la famille et de la médiation anime des ateliers de soutien aux enfants de parents séparés © Mathilda Abou-Samra

Vite ! Une idée de sortie en famille

Poterie, Judo, Arts du Cirque...

Continuer votre lecture
Tournage sortie d'usine, Institut Lumière Lyon

On se fait son film à l’Ins­ti­tut Lumière

Notre sélec­tion shop­ping sur le thème de la pluie

parapluie animaux Djeco pou enfants
A découvrir également
Tournage sortie d'usine, Institut Lumière Lyon
Bonnes adresses

On se fait son film à l’Ins­ti­tut Lumière

Musiciens Baladi Fest, Heat, Lyon 2e
Se cultiver

Un week-end pour célé­brer la culture du Levant

façade du magasin Kave Home au Grand Hotel Dieu, Lyon
Bonnes adresses

Une nouvelle enseigne de déco­ra­tion s’ins­talle au Grand Hôtel-Dieu

Consent choices