Nili Hadida et Benja­min Cotto maîtrisent la langue de Shakes­peare et les mélo­dies pop folk comme s’ils avaient poussé leur première song sur les bords du Chan­nel. Pour­tant, c’est à Paris que Lilly Wood and The Prick was born, avec un premier album Invin­cible Friends et une victoire de la musique dans la caté­go­rie Révé­la­tion à la clé. Avec Fight, leur nouvel opus, plus dansant, moins crépus­cu­laire, c’est la confir­ma­tion de leur talent. La voix déli­ca­te­ment éraillée de Nili résonne un peu comme celle de Joni Mitchell, l’icône rock par excel­lence, à laquelle ils rendent hommage dans cet album qui va vaincre et convaincre le public. Les envo­lées élec­tro et disco vont faire mouche et risquent fort de faire bouger dans les concerts. Et dire qu’il y quelques années à peine, ils postaient leurs titres sur Inter­net pour tenter timi­de­ment leur chance !

Vincent Jadot