L’ar­tiste présente une ving­taine d’œuvres élabo­rées entre 1984 et 2013 et les fait dialo­guer avec les collec­tions du musée des marion­nettes du monde. Ces objets sont une sélec­tion de morceaux choi­sis : machines, marion­nettes, auto­mates ou robots, objets anthro­po­mor­phiques. Ils peuvent se retrou­ver sous forme de proto­types, de sculp­tures ou d’ins­tal­la­tions.