Créa­tion. Sans mot, ni narra­tion, la musique de Bach est mise en lumière par le jeu de la concer­tiste soliste accom­pa­gnée de son violon­celle ainsi que par le jeu de lumière basé sur les varia­tions chro­ma­tiques.