Deux person­nages sur scène, Chagall et son double, un lutin capable de témoi­gner du passé et d’an­non­cer l’ave­nir, quittent Vitebsk, petite ville russe en 1910. Dans un exil créa­teur, Chagall quitte amour, patrie, famille pour gagner Paris, la ville Lumière du début du XXème siècle. Il y est ébloui par la lumière du Ciel autant que celles du Louvre. Il y rencontre aussi des amis poètes (Cendrars, Apol­li­nai­re….).