Avec La Lanterne magique de Monsieur Coupe­rin, Louise Moaty ressus­cite la beauté des premières images animées. À la lumière de quelques bougies, des ombres féeriques prennent vie sur un écran rond comme la lune. Accom­pa­gnées par la musique de François Coupe­rin, jouée en direct au clave­cin par Violaine Cochard, ces images peintes à la main dégagent une douce poésie. Elles dialoguent avec des pièces musi­cales du XVIIIe siècle bapti­sées L’Ar­lequine, Les Papillons, Les Petites Crémières de Bagno­let… Un spec­tacle au charme d’an­tan qui invite à la contem­pla­tion.

Blan­dine Dauvi­laire